lundi 17 septembre 2018

[JEUX VIDEO] THE LOW ROAD (Steam)

Vous remarquerez les amis que je me diversifie de plus en plus. Aujourd'hui je vous propose mon avis sur le jeu indépendant The Low Road
C'est un jeu d’aventure de type point & click développé et publié par le studio canadien XGen Studios. Il est en 2D, avec des dessins de styles cartoonesques, mais il possède tout de même un petit charme.

Le jeu est en anglais, mais vous avez la possibilité de mettre des sous-titres en français. Je vous le dis sans plus attendre, la traduction est hyper mauvaise! Tellement mauvaise que j'ai dû me concentrer pour comprendre les blagues étant donné que les mots ne sont pas les bons. De plus, c'est bourré de fautes d'orthographes. C'est très dommage car ça gâche l'expérience du jeu. Ensuite, vous aurez la possibilité de changer la difficulté. Sachant qu'il n'y a pas de combat, je pense que cela impacte le temps pour résoudre les énigmes et leurs complexités.

En premier lieu, ce qui m'a frappé c'est la musique très rétro. Je l'ai trouvé cool même si je ne savais pas la dater. Puis, je découvre un bureau, des personnages habillés vieillots... et pour cause, j'apprends que nous sommes dans les années 1970. Je dois avouer que ce n'est pas courant comme choix ça change.

On incarne Noomi Kovacs, une jeune femme pas très en beauté, habillée comme un garçon manqué, qui vient probablement du fin fond d'un village. Elle sort fraîchement de l'école d'espionnage LeCarre pour les espions exceptionnels (LIES) et s'est faite embauchée à la division de renseignement de Penderbrook Motors. Elle rêve de la vie d'espion, de travailler sur le terrain et de voyager dans le monde. On comprend les motivations de Noomi. Sauf que, elle est bien dans une division d'espionnage, mais pas dans le sens dont on l'attend vu qu'en réalité il s'agit d'espionnage industrielle lol.

Malheureusement pour elle, ce n'est pas le seul problème. Elle apprend très vite qu'il y a 50 personnes avant elle. Evidemment, elle doit aussi faire ses preuves. Ce n'est pas tout, on découvre que la politique de la maison est des plus bizarre: les agents travaillent à distance uniquement par téléphone. Seule une personne à la fois à le droit d'aller sur le terrain. Si cette personne est indisponible, un des 50 autres agents la remplacera, et ainsi de suite. Autant dire que Noomi est complètement dépitée. 

Au travers de notre première mission, on nous fait découvrir une des principale mécanique du jeu: les dialogues à choix multiples avec incidence sur le scénario. Assignée dans un bureau, nous sommes ni plus ni moins que l’assistante de Barney Turner (Turn de son petit nom). Turn est "spécial" et cache quelque chose que je ne vous spoilerai pas. Au travers de la mission au téléphone, il nous demande de soutirer des renseignements à un protagoniste que vous retrouverez à plusieurs reprises lors de l'aventure. On nous donne quelques informations et c'est à nous de faire les bons choix. Je vous informe qu'il n'y a pas d'indice qui apparaîtra à l'écran, vous devez vous débrouillez tout seul. Notez tout de même qu'il n'y a pas de Game Over, si vous faites les mauvais choix, vous devrez reprendre la séquence. Xgen a pris la peine d'écrire une petite fin à chaque fois que vous vous trompez.

Une fois la désillusion passée, l'unique obsession de Noomi va être de tout mettre en oeuvre pour pouvoir aller sur le terrain!  Quitte à entreprendre de pures bassesses. Pour les réaliser, il faudra utiliser une autre mécanique du jeu: les énigmes. Par exemple, pour pouvoir évincer un personnage qui nous gène, il nous faudra trouver plusieurs objets comme par exemple avoir accès au café pour le renverser sur quelqu'un de précis pour l'obliger à aller dans une salle. Ce n'est pas tout, la dernière mécanique du jeu ce sont les minis-jeux: puzzle, logique, rime etc...

J'ai mis 6h pour terminer le jeu, je pense que je l'aurai fini encore plus vite si je n'avais pas buté sur 2 énigmes. Vous voyez donc que le jeu est très court. 
Même si j'ai bien aimé le style du jeu, je trouve qu'il y aurait dû y avoir plus de choses à faire. 
Contrairement à ce que j'ai pu lire ailleurs, moi le fait de me déplacer lentement ne m'a pas dérangé. 
Les situations sont marrantes, tantôt attendu, tantôt non. L'enquête nous mènera bien plus loin qu'une simple enquête car vous aurez une vrai découverte et plusieurs révélations. D'ailleurs, je trouve que le jeu aurait mérité une fin plus travaillée, avec plus d'informations. J'ai retiré des points car malgré les capacités de mon PC, j'ai eu souvent des bugs lors des chargements. Ce qui a eu pour effet, de me bloquer, car la suite ne se chargée pas. 


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres screenshots, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

mercredi 5 septembre 2018

[JEUX VIDEO] AGENT OF MAYHEM (PS4)

Ceux qui me suivent seront surpris et je le comprends car Agents of Mayhem n'est pas le genre de jeu auquel je joue. Mais j'avais repéré le jeu en version steelbook à 3€ pendant les soldes. Je savais que c'était du tir, mais le côté parodique du jeu m'a décidé à me le prendre. Agents of Mayhem est sorti en 2017 sur PS4 et je dois avouer que je n'en n'avais pas entendu parler.
Agents of Mayhem est un spin-off de la série Saints Row qui se situerait dans une version alternative de la Terre après la fin du DLC Gat Out of Hell.

Ma première impression quand je l'ai mis en route a été "Mais c'est quoi ce jeu?" suivi d'un rire. On dirait un dessin animé débile des années 80, 90, du genre Captain Planet qui aurait mangé Musclor Les Maîtres de l'univers dans un épisode de Mac Gyver XD. Très simple tant sur le gameplay que sur l'histoire, tout en étant efficace, le but premier de ce jeu est d'être parodique! Et je suis certaine que tout était fait exprès de la part des créateurs de Saints Row, sauf que hélas pour eux, que ce soit la presse ou les joueurs, je crois qu'ils sont passés à côté de ce détail.
Après, je ne dis pas que le jeu est bien, surtout que ce n'est pas l'humour qui fait un jeu, mais il n'est pas archi nul non plus. Je dirais plutôt que c'est un jeu moyen, sans prise de tête, à faire au moins une fois. Je reconnais qu'ils ont fait une énorme erreur sur Agents of Mayhem en ne proposant pas de partie multijoueur! Franchement, ça aurait été super fun étant donné les pouvoirs, la customisation et la ville ouverte.



Je vais commencer par ce qui ressort en premier, c'est comme je l'ai dit juste avant, l'humour. Cet aspect passe par plusieurs points:

La parodie des morales. Vous vous rappelez peut être de Shira la version féminine de Musclor qui dispensait des morales ignobles et complètement connes à la fin de chaque épisodes (mais même dans Sonic c'était stupide, et je ne parle pas des autres animés de l'époque qui te disaient des trucs du genre "ne rentrez pas dans le tambour d'une machine à laver les enfants" mais WTF!!!). Et bien dans Agents of Mayhem, à chaque fois que vous retournez sur l'Ark vous aurez le droit à un conseil dans le même genre en version adulte, de la part de l'un des personnages du jeu.
Les personnages. Alors là encore c'est bien garni. Vous êtes obligée de trouver un personnage qui vous plaira car le choix est assez varié. Hormis quelques personnages qui sont à peu prêt sérieux comme SheherazadeRama et Joule, les autres sont complètement barrés. Hollywood se surkiffe et se croit en permanence dans un film. Red Card est un hooligan psychopathe. Daisy est alcoolique et montée comme une camionneuse nymphomane. Ils sont tous tellement sur stéréotypés et disent des trucs tellement exagérés que vous êtes obligés d'esquisser un sourire.
Les dialogues. Evidemment, les dialogues suivent la personnalité des personnages, donc ils sont tout autant barrés. Agents of Mayhem parodie les dessins animés et présente des cinématiques cartoonesques mais en aucun cas les dialogues sont pour les enfants lol. Ils parlent beaucoup en jeu, donc je ne pouvais pas tout retenir mais je me souviens tout de même de la phrase "faites péter une ville ça créé des emplois".

Vous devez choisir 3 personnages sur les 12 pour constituer votre équipe. J'ai longtemps joué avec Bradock, Fortune et un 3ème aléatoire car je ne trouvais pas chaussure à mon doigt (manette, joystick, ok c'était nul). Une fois que j'ai débloqué Oni et Sheherazade, j'ai fait tout le jeu avec eux 2 en plus de Bradock, Chaque personnage a 2 spécialisations et un type d'arme. L’intérêt des spécialisations c'est que pour briser ou détruire certain bouclier ou machine c'est indispensable. Les armes elles tirent plus ou moins loin et sur une plus ou moins grande couverture.
Les personnages ont également 1 attaque spéciale qui se déclenche très simplement avec la touche R1, une fois celle-ci chargée. Elles sont plus où moins efficace selon le perso. En fait, si j'ai choisi Bradock c'est parce qu'elle est optimale contre les groupes d'ennemis (et je ne parle même pas des attaques spéciales disponibles). Oni pour les boss et mini boss car il les déstabilisent et les effraient grâce à son aura, ce qui permet de stopper les actions pour tirer tranquille. C'est à chacun de trouver le personnage qui convient à son style de jeu.

Vous avez la possibilité de customiser les personnages. Cela se fait quand vous préparez une mission, avant de déployer votre équipe, vous pouvez choisir une tenue et une skin d'arme. Celles de base ne sont pas supers cool, par contre vous pourrez en débloquer de bien sympas grâce aux missions ou en ouvrant des coffres. Vous remarquerez très vite les nombreux clins d’œil comme avec L'homme de fer (Iron Man), le Hulk pour Yeti, le Soldat de l'Hiver pour Bradock etc...

A vrai dire des références et des clins d’œil il y en a plein dans Agents of Mayhem. Par exemple, vous avez les méchants tout à fait ridicules qui font penser à Power Rangers. La coordinatrice des missions porte le même nom que l'IA dans les Avengers. Le jeu fait référence aux Saints Row en reprenant 3 personnages: Pierce Washington qui devient Kingpin, Oleg Kirrlov qui revient en tant que Yeti, et Johnny Gat en lui même.
Sur l'Ark, au Labo il y a une affichette signé par un certain Gordon avec un pied de biche. Il s'agit de Gordon Freeman du jeu Half Life. Gremelin Tech propose une sphère avec comme description "L'agent peut recharger et appeler un laser tactique de SPAAAACE" comme à la fin du jeu Portal 2. Vous pourrez surprendre des citoyens de Séoul en train de danser sur Gangnam Style la chanson de Psy. Il y en a certainement bien d'autre, mais je ne suis pas là pour faire une liste.

Avec tout ça, on évoluera dans un bac à sable particulièrement très réussi. Je veux dire, que le Séoul futuriste du jeu est plutôt complet. La ville est grande, elle incorpore bâtiments, magasins, templess, quais, place, parkings et même des bâtiments en construction.
Il a un trafic routier et des habitants qui mettent de la vie à tout ça. Le temps alterne entre jour et nuit, la météo change elle aussi. Mais voilà, tout se passe dans cette ville, donc il n'y aura jamais d'autres décors que ceux que je viens de mentionner. Cela a pour effet de nous faire jouer toujours aux mêmes endroits, dans les mêmes décors, ce qui accentue le côté répétitif des missions.
Car oui, les missions sont répétitives. Heureusement, en Opération il y a le scénario pour donner de petites pauses, mais une fois les 5 bases Legion infiltrée, vous jouerez toujours dans l'une d'elle. Monotonie assurée.

Avant de conclure, sachez que vous pouvez conduire votre propre flotte de véhicules gagnés ou débloqués, mais aussi en voler dans la rue. La conduite est basique mais efficace. En raison de certaine missions de rapidité, ils ont ajouté un turbo à déclencher. Comme un GTA, vous pouvez écraser les citoyens, les pousser, les frapper ou les tuer. Parfois, ils le prennent mal lol, et se révoltent en vous suivant partout pour vous frapper. C'est méga chiant en mission, car en essayant de pirater une console, le fait qu'ils vous frappent cela annule l'action.

Pour conclure je vous direz que le jeu n'a pas eu le succès escompter et pire, le studio aurait licencié une trentaine de personnes dont le General Manager Dan Cermak. Il faut dire qu'il n'y a pas eu de communication, et en effet, comme je vous l'ai dis plus haut, même moi je n'avais jamais entendu parler d'Agents of Mayhem avant qu'il soit soldé à outrance.

De plus, ne pas avoir prévu (même après la sortie du jeu, avec un patch, ça aurait pu se faire) de mode en ligne,  a été LA PLUS GROSSE erreur du studio. Car Agents Of Mayhem est fait pour être jouer à plusieurs et se taper de bonnes rigolades entre potes. Finalement, je vous conseille ce jeu si votre pile de jeux diminues ou si comme moi vous tombez sur une très bonne affaire. Bonne fin de semaine! A bientôt.



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres screenshots, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

jeudi 30 août 2018

[MUSIQUE] MONEY

Je crois que j'en entendu le titre de hip hop/rap Money dans un film ou une série de HBO, mais je ne sais plus du tout dans lequel/laquelle.
Cette chanson est de Leikeli47 et j'avoue qu'elle fait penser (je veux dire pas que ce titre) à Missy Elliott. Money est sorti en 2017 sur l'album Wash & Set.

Sa marque de fabrique est vraiment spéciale car elle porte des cagoules mdr! Quand je pense que nous enfants, nous faisions tout pour ne pas les porter et elle, elle en met dans tous ses clips XD

Niveau carrière elle a commencé en 2010, fait les avant parties de Skrillex et fait des feats avec AlunaGeorge (je vous conseille Mean What I Mean).





© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres.
Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres.
Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Ce sont mes propres textes, merci de ne pas me copier sans mon accord. Je reste à
disposition pour toutes demandes, donc contactez moi au lieu de me plagier.