samedi 26 janvier 2013

[FILM] LEGEND

ARTICLE EN COOPERATION AVEC MERLIN

Ce film date de mon année de naissance, 1985, arf, on ne se fait plus toute jeune lol. Merlin et moi nous avons tenu à en parler car quand nous étions petites ce film faisait parti de nos classiques.

SITUATION, MISE EN PLACE:
Le film nous vient de Ridley Scott et ce qui est marrant c'est qu'il décide de le réaliser (donc il était déjà écrit) après ALIEN LE 8EME PASSAGER (1979) et BLADE RUNNER (1982) qui ne sont pas du tout du même registre. Ca fait sacrément bizarre d'ailleurs. Surtout qu'Alien nous on l'a vu bien plus tard. 
Pour l'anecdote notre mère ne nous interdisait pas de voir des films du moment que la nuit, seules dans le noir de nos cauchemars nous assumions. Mais quand t'es gosse c'est plus fort que toi même si ca fait un peur. 

Si Alien a attiré le public, Blade Runner n'avait pas très bien marché à l'époque. C'est avec le temps que ce film est devenu culte. Puis Scott nous sort Legend. Apparemment, il avait mal choisi son moment pour lui donner le jour. C'est vrai qu'on ne comprend pas trop bien, car faut avouer que ca donne une grande scission d'avec ses autres films. J'ai lu dans des mags qu'il aura fallut attendre GLADIATOR (2000) pour que Ridley Scott s'en remette. On peut donc dire que Legend partira sur de mauvaises bases. D'autant plus que le film sera mal traité (coupures, musiques changés). On prendra en compte que les films de conte de fées n'étaient vraiment pas courant pour les spectateurs: il y eu bien DARK CRYSTAL (1982), L'OISEAU BLEU (1976), PEAU D'ANE (1970).


Revenons à nos mouflons. Comme je l'ai évoqué au début entre parenthèses, il faut prendre en compte que Scott n'a pas décidé de réaliser Legend pour faire une pause niveau méga action/tuerie. Non, car ce film est le fruit d'une longue émergence d'idées qu'il avait toujours eu envie de rendre possible. Ce qui est également  utile à savoir, c'est que Legend n'est pas un film d'héroic fantasy, c'est un conte de fée. D'ailleurs en consultant de nombreux site, nous nous nous sommes rendu compte que la plupart faisait l'erreur. Alors que Scott avait appuyé ses propros en affirmant qu'il c'était inspiré du conte de Disney, BLANCHE NEIGE.

Je parlais du fait que le film a été mal traité car à la base il faisait 140min (idée d'origine ou maquette qui ne compte pas donc). Déjà le film n'emballait pas la production et a demandé à ce qu'il soit réduit à 125min. Puis la musique à changer pour faire plus jeun's, dans le cadre d'amplifier l'action, ce qui donnera 113min pas encore satisfaisante qui deviendront 89min pour la version américaine. Puis une version de 94min (la notre) avec les vraies musiques. Un gros bordel à but commercial qui de toute façon a été un échec. Heureusement la version Européenne est la plus proche de la version que voulait Ridley Scott.

HISTOIRE DE CONTE DE FEES
PersonnagesUne princesse/Lili. Un chevalier servant/Jack qui sans l'armure à tout de Peter Pan à cause de ses vêtements verts. Gump l'elfe qui a pour amie la fée Oona (Clochette?) qui est amoureuse de Jack (comme Clochette avec Peter Pan). Une sorcière qui ici vient des marais (Meg). Des gobelins (ex: Blix), des lutins. Des ogres (celui qui fait la cuisine), des licornes ect ect.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ce qui peux arriver, ce n'est pas une honte, Shigeru Miyamoto le créateur de jeux vidéo a déclaré s'être inspiré du film pour créer l'une des sagas les plus connue THE LEGEND OF ZELDA. On le remarquera par la tenue avec des espèces de petits volants et la couleur verte de Jack/Link. La princesse Lili/Zelda enlevé par le méchant Darkness/Ganon. Au moins, le film aura eu son succès auprès de quelqu'un.

Sinon vous aurez remarqué que Jack aillant l'habitude de vivre que dans la nature, se fait en quelque sorte complètement manipuler par Lili. Même si on voit qu'il a des moments de réflexions, il se laisse faire (lui donne un baiser, lui montre les licornes et ne l'arrête pas quand elle tend la main, va chercher la bague). En fait, la princesse est légèrement rebelle ce qui est courant dans les histoires. Mais bon, nous ce qui nous a toujours choqué c'est que Lili brise un interdit et le seul truc qu'elle trouve à faire c'est de chanter une chanson à Jack...C'est une grande claque dans sa gueule qu'elle aurait du avoir!

Résumé: Dans un monde imaginaire où la paix et l'harmonie sont maintenues grâce à la magie d'un couple de licornes, vivent la princesse Lili et Jack, un jeune homme pour qui la nature semble ne pas avoir de secret.
Dans cette contrée, le démon Darkness, tapi dans l'obscurité, n'attend qu'une occasion pour s'emparer des licornes et les tuer, ce qui engendrera une nuit éternelle. Les gobelins, ainsi que l'amour que Jack porte à sa princesse lui seront d'une grande aide.
Jack, avec l'aide de lutins et d'une fée capricieuse, devra tout faire pour rétablir ce qu'il a contribué à détruire, et ce avant qu'il ne soit trop tard...

L'histoire est donc banale et au ras des paquerettes. Mais après tout, on n'en demande pas plus d'un conte de fée. Si on prend Peau d'ane (avec Jean Marais et Deneuve) par exemple pour rester dans les contes visuels, l'histoire est à fond pleupleu mais il reste un beau film! Nous remercions notre père de nous l'avoir fait regarder enfants. Bon par contre autant on regarde volontiers Peau d'ane, autant Legend peut vite être saoulant.

Enfin, je dirais qu'il y a certes la magie conte de fées qui touchera un large public comme le souhaitait Scott, avec en plus une petite touche d'humour avec par exemple Boule de poil qui se bat avec une poelle. Tout ca pour en venir à ce que je préfère, c'est à dire les méchants. Ok, c'est normal qu'il y en ai, mais là les gobelins sont tellement laids et réalistes qu'ils font peur. L'ogre qui cuisine des créatures vivantes est hyper cruel. Pis le must du film, qui a fait que pratiquement tout le monde connait Legend, c'est le mythique Darkness! Fin' c'est quand même un diable quoi. Auquel a été attribué tous les éléments populaires du mal ultime tel que les pates de bouc, les immenses cornes qui font également penser à des pinces de crabes (le crabe est un symbole maléfique au moyen age), dents pointus comme les nosferatus, peau écarlate (rouge symbole du diable avec du feu, du sang, la mort, la chaleur cuisante) et la voix caverneuse tels les non morts/fantomes ect. Bref, ce personnage est une réussite totale car il impressionne et marque l'esprit. Pour le plaisir je vous remets sa réplique qui ouvre le film avec talent: "Je suis le Seigneur des Ténèbres. Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit. Seul le soleil peut me détruire. Tout ceci doit changer. Ce soir, le soleil se couchera pour toujours. Il n'y aura plus jamais d'aube nouvelle."


[MERLIN] LE VISUEL, LE RENDU
Introduction: En le revisionnant maintenant je dois dire que je ne porte plus le même regard sur ce film. Surtout que je l'analyse et fais attention aux détails pour en parler.
Quand quelqu'un le regarde à l'heure actuelle on peut comprendre que Legend soit pris pour une "daube". On se demande ce qui c'est passé dans la tête de Scott pour écrire un conte qui se veut tout public mais qui laisse planer le doute pour les raisons cité plus haut. D'ailleurs en y réfléchissant, c'est un conte qui a pour titre le mot "Legend" qui se classe dans la fantasy. Hors, un conte traite du merveilleux et l'histoire se situe dans un monde non définit. Alors qu'une légende est plus accès et raconte le récit d'un héros. Donc ici tout est un peu mélangé, confus.

Le travail des plans: Alors de mon point de vue Legend est un film avant tout d'images. Je dirais même que ce sont "des images pour des images". Car en visionnant le film, on se rend compte que Scott a privilégié  les prises de plans, le cadrage, les décors et l'esthétique au détriment du reste (action, histoire). D'ailleurs Legend avait été nominé en 1987 dans la catégorie photographie. Certes, le travail photographique est très important dans un film, sachant qu'il coordonne parfois le cadre, l'éclairage ect... Du coup les plans sont trop travaillés et soignés. Ce qui est une bonne chose quand l'histoire suit. Mais ici, il prend trop d'importance et c'est décevant.


Le film est entièrement tourné en studio et les décors tous fabriqués. Bizarrement ca le rend encore plus féerique et surnaturel. Mais parallèlement ca le rend kitch. Après à chacun d'en juger, mais nous, au jour d'aujourd'hui ce kitch nous a fait sourire car forcément, même si on ne le voulait pas, on oubli que Legend est des années 80.

Un rêve beau et en couleur qui se transforme: dans Legend les couleurs sont codifiés et les allusions et symboles vont bon train.
►Tout d'abord avec la lumière et la nature. On a donc le bien, représentant de la nature, régis par le couple de licornes symbole de pureté et de lumière. La princesse Lili, représentation de la naiveté et de la beauté (habillé de blanc/beige) avec des colombes qui s'envoleront à son passage (animal symbolique encore). Jack incarnation de l'innocence et serviteur de la nature sera habillé d'une cotte de maille en or symbole de pureté et de vie par la lumière (le soleil, le scintillement). Vous remarquerez qu'il y des fleurs et des pétales qui virvoltent partout car ca doit être le printemps (symbole de la joie, du bonheur, de la renaissance). Des paillettes sont déposés un peu partout pour faire scintiller la nature (oh mon dieu trop de paillettes, aussi aveuglante que dans TWILIGHT avec Edward qui brille -vomiiiiis-).


►Les ténèbres sont prévus par le seigneur Darkness grâce à un plan simple mettant en scène Lili:
Darkness : Rapporte-moi ces cornes !
Blix : Mais où les chercher, Sire ?
Darkness : Il n'est qu'un seul leurre pour piéger aussi répugnante beauté. Un appât qui porte à tout coup.
Blix : Quel peut-être cet appât, Maître ? Enseignez-moi !
Darkness : L'innocence... l'innocence...

Evidemment ca marche puisque Lili est nieu nieu à souhait et que Jack ne pensait pas à mal en lui offrant le spectacle des licornes. Une fois la licorne touché l'ordre est boulversé et le monde est plongé dans le chaos qui à autant que la lumière sont lot de symboles. Il fait froid, il y a de la glace partout et c'est la nuit. L'hiver est lié à la saison de la mort et le nuit est propice aux dangers, aux esprits, à l'inconnu. Mais les paillettes sont toujours là je vous rassure lol, y'a même des bulles qui apparaissent pour certaines créatures de la forêt.

Le domaine de Darkness est animé de malédiction comme dans LA BELLE ET LA BETE. L'immense atre dans la cheminé ainsi que la voix (père de Darkness) qui en sort montre l'ouverture sur les Enfers. Il n'y a pas de lumière naturelle. Le miroir d'où sort le seigneur des ténèbres est une porte sur un autre monde. Je pense que vous en savez déjà sur les miroirs utilisaient dans les films paranormaux, donc on passe.

La tentation: je ne sais pas vous ce que vous en pensez, mais Jack et Lili n'ont pas tout de Adam et Eve?  Car comme dit à l'instant, malgré la mise en garde de Jack qui pour autant ne fera rien, Lili touchera la licorne. En fait, ici ca s'explique surtout par le fait que la base d'un conte ou d'une fable, est de donner des "avertissements" à la jeunesse.


Vous venez de voir avec cette vidéo comment une potiche succombe en 7 minutes 30 au mal par une robe et  des bijoux dans une boite (tel une boite de Pandore)...C'est notre scène préféré mais faut avouer que le grade de la femme en prend un coup!

NOTE: 12.75
Histoire 09
Effet Speciaux 14
Esthétique 16
Musique 12                

Le blog de Merlin > c'est ici


 © Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

24 commentaires:

  1. Tom Croute en lutin et Ridley Scott en réalisateur de film gneugneu (fée, forêt, grand méchant...) je trouve ça... comment dire... décalé ! Passer de Alien à ça, on peut le dire, le gars est multi-casquette ^_^ bref, trop peu pour moi les filles. rien que les photos, je suis repoussé au plus haut point par ce film dont je n'avais absolument jamais entendu parler ! c'est sans doute un signe :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoiiiiiiii! Tu n'avais jamais vu même le méchant?

      Après c'est sur, faut aimer le genre ;)

      Supprimer
    2. Sinon, en fait ici il faut comprendre que ce n'est pas une histoire de changement de registre qui lui a été fatal. C'est qu'il était "en début de carrière" et que Blade a été un échec. Donc sortir Legend juste après ne l'a pas aidé à remonter la pente ;) Il aurait du attendre.

      Supprimer
    3. Légend ? Pour moi c'est un film honnête. je n'ai pas hésiter à l'acheter d'occaz'. Darkness est tellement terrifiant ! c'est tim curry quoi, pennywise the clown dans it.

      Supprimer
    4. On ne demande pas à ce film de "faire peur", on a bien rappelé le contexte, on était jeun's. Il a ces défauts et pis zut, je ne vais pas revenir dessus. Y'a plein de films cultes pour une certaine partie des gens alors que les films sont nuls à chier ;)

      Supprimer
  2. Moi c'est un film ou j'ai de très bon souvenirs, faudrait peut être que je le revois certes.
    Après dire que RS est passé du coq à l'âne et c'est pas bien, je suis pas d'accord pourquoi un scénariste/réalisateur devrait se contenter d'un registre, tant mieux s'il est multi casquettes, non?
    On ne reproche pas à Cameron d'être passé de Titanic à Avatar, non pour Spielberg qui est passé de Indiana Jones à Jurrasic Park par exemple.

    Après par contre, je suis content de voir plus de profondeur dans tes articles grâce à Merlin, cet apport sur le plan visuel du film est très bien, c'est un bon article dans son ensemble vraiment, et puis...non c'est très bien!

    Okami73

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le fait que R. a changé de registre qui soit décevant/choquant.. Mais quand tu vois ce qu'il a réalisé avec Àlien on s'attendait à tellement mieux de Legend. Mais quand on voit le film on se demande ce qu'il c'est passé.
      Après voilà nous avons tous nos opinions.
      En tout cas merci pour ton commentaire car je dois avouer que j'ai toujours peur que les gens n'aime pas lire ce que je dis. comme pas mal de gens n'aiment pas réfléchir au sens des films.

      Supprimer
    2. Voilà, on n'a jamais dit qu'il n'avait pas le droit de changer de casquette. On a dit que ca faisait bizarre après ALien. Tu interpretes des choses qu'on n'a pas dite...

      Supprimer
    3. Je faisait référence au commentaire du dessus!
      Et puis je remarque qu'en règle général les gens sont comme cela de toute manière, un exemple concret Tim Burton change son registre, tout le monde crie au scandale, mais WTF? Pour moi (j'ai bien dit pour moi), Pee Wee's fait partie de mon top 3 de Burton avec Charlie et la Chocolaterie, a contrario Sleppy Hollow est surement le pire qu'il a pu faire!

      Pour Merlin, je pense que mes exemple du dessus sont exactement dans le contexte "on se demande ce qu'il c'est passé", non? Et pourtant tu ne pourras me contredire sur Pee Wee's, cela n'empêche pas un bon film, plait-il?

      Après je ne parlerais pas du film car comme RB ci dessous, cela fait très longtemps que je l'ai pas vu mais à l'époque pour moi c'était très bien un peu à l'instar d'un "L'Histoire sans Fin", peut être qu'aujourd'hui cela porterait à sourire et dérangerais car le film à mal vieillit! Alors je ne sais pas si c'est vraiment bien de le revoir.

      Ce serait sympa de vous revoir toute les 2 sur des test de jeux en coop!

      Supprimer
    4. Tim Burton nous (et je dis bien NOUS) décoit depuis bien longtemps... Et pas du tout à cause du fait qu'il change de registre puisque son univers est toujours là, mais parce que ses films sont bancales, décevants, sans âme. Nous n'aimons pas Charlie et la Chocolaterie. Je me rappellerais toujours quand j'ai dit à Merlin pour son noel: "tu veux Charlie et Alice en DVD?" et qu'elle m'a répondu sans joie aucune "ouais...pour la collection" mdr j'en rigole encore!

      Supprimer
    5. PS: je n'ai plus de jeux multi à part Warriors of rock hélas. Mais si elle a le temps elle pourra bafouiller 2/trois trucs sur LBP 2 et Sleeping Dogs vu que je l'ai laissé joué ^^

      Supprimer
    6. Quand on écrit ça porte toujours à confusion, au mal entendu car nous faisons tous des interprétations. Okami je m'excuse c'est moi qui ai mal compris, je pensaisa et karma aussi que tu réagissais par rapport à ce que nous disions ;) Certes, beaucoup de personnes n'aiment pas les changement de registre de là part d'un realisateur... mais voilà nous ce n'était pas notre propos. Ensuite pour Burton, naturellement ça va rejoindre ce que je te disais, c'est une question de goût, d'opinion.. bref en tout cas je suis contente que tu dise ton avis car c'est constructif.
      Et je suis d'accord avec toi 'dans là lignée de l'histoire sans fin'et je le dis dans l'article quand on à regardé un film plus tard on aura pas forcement et en fait c'est souvent le cas, le même regard dessus à cause de l'évolution du cinéma... (enfin là c'est le soir j'ai un peu de mal à m'exprimer lol).
      Je veux bien donner mon avis sûr LBP et sleeping dogs.

      Supprimer
  3. Thomas Croisière !
    La légende !

    Pas revu depuis un baaaaaail... du coup ça m'a donné envie (j'ai toujours adoré ces ambiances Fantasy).

    D'ailleurs je ne peux que te recommander le manga Berserk et les récents films d'animation. Mais je m'égare du Nord...

    Dans un registre plus choupi, le téléfilm anglais sur Alice de L. Carroll était mignon.

    Mais c'était il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine...

    (bonjour)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi ce téléfilm? Je ne vois pas

      Supprimer
    2. Hop : http://www.imdb.com/title/tt0164993/

      Supprimer
    3. Ahhhhhahh oui je m'en rappel vaguement. La tronche de la petite qui me revient.

      Supprimer
    4. Je n'ai pas accès au lien donc vous parlez du quel de téléfilm? Personnellement j'ai toujours été déçu des adaptations télévisé d'Alice. Enfin je ne sais pas si je les ai tous vu. Parcontre j'aime beaucoup les premiers films sur Alice (1934,1972...).

      Supprimer
    5. ^
      Alice in Wonderland (TV - 1999)
      Director : Nick Willing
      Writers : Lewis Carroll (novel), Peter Barnes (teleplay)
      Stars : Tina Majorino, Whoopi Goldberg, Robbie Coltrane

      Perso, j'aimais bien l'anime jap' produit en 1983 "Fushigi no Kuni no Alice".

      Et sinon le bouquin, hein, oeuf corse.

      Supprimer
  4. Haha, je ne connaissais pas du tout ce film, mais malgré vos critiques combinées, ça ne me donne pas trop envie de le voir :p.
    Sinon, en catégorie "film qui a marqué ma jeunesse", de mon côté j'ai Hocus Pocus. Chaque année, je le revoyais à Halloween avec mes frères quand j'étais plus petit. Qu'est-ce qu'il était génial ce film...faudrait que je le revois à l'occasion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii Hocus Pocus on aimé! Bah y'a aussi La Caverne de la rose d'or. Mais voilà, c'est très "amour" donc je pense que ca devait aussi touché plus les filles.

      Supprimer
    2. La chanson dans Hocus Pocus me faisait peur.oh oui karma '! là caverne de là rose d'or ça à dû toucher un public féminin, comme c'était un drame passion (enfin selon moi).

      Supprimer
  5. L'article donne plutot envie de voir le film.

    Franchement, bravoa toutes les deux, on a vraiment un avis super complet -et pertinent- sur le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;)
      Dans tous les cas tu peux le regarder pour ton plaisir culturel ^^

      Supprimer
    2. Merci DanseLame. au moins même si les gens ne le regardent pas ils peuvent s'en faire une idée.

      Supprimer