mercredi 19 mars 2014

[FILM] BREF, J'AI VU GRAVITY

Bon voilà, comme j'ai trop d'articles en brouillon parce qu'en fait ca me demande trop de temps de faire un article complet sur les films qui m'ont marqué, je vais désormais faire un résumé des films que je trouve mouais bof dans ce que j'appellerai "Bref, j'ai vu".
Je vais commencer avec celui dont on entend parler de partout, GRAVITY. Je vais vous dire un truc, depuis le temps, moi quand j'entend trop de choses sur un film à cause de tout le tintouin promotionnel, je pars du mauvais pied. Bah ca confirme la règle avec ce Gravity. Je vous met le pitch au cas où le film vous tenterez tout de même (après je vous conseille de le regarder quand même en 3D et sur un écran assez grand  histoire d'apprécier la seule chose appréciable et de ne pas mourir idiot comme on dit).

Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste.
Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre... (crédits: Allocine)
Sinon l'histoire? Bah en fait l'histoire du film n'est clairement pas le point fort de ce film. Certes c'est du 8 clos vous me direz, mais tout de même, on se fait chier quoi. J'ai vu du 8 clos bien plus palpitant. Après c'est sur, Ryan est seule tout le long du film donc ca n'arrange pas. Y'a bien UN moment qui m'a surprise [SPOIL] quand Matt arrive à la capsule et qu'en fait c'était le manque d'oxygène qui lui donnait des hallucinations. Puis le fait que tout d'un coup elle s'accroche à la vie pour faire honneur à sa fille morte c'est tellement vu et revu que ca ne m'a pas donné d'émotions.
En fait, le film traite un point très important. Mais ca, fallait déjà le savoir avant de regarder le film et ils auraient dû en parler. C'est le syndrome de Kessler. Ca, ca m'interesse! Le fait que dans l'espace se soit le silence complet etc je m'en tape on le sait et on le voit dans plein de films. Mais le fait que depuis des années les satellites hors d'usages et qui donc se dégradent, puis forment des déchets se ballade dans l'espace, ca j'aime bien. Parce que c'est vrai que je m'étais jamais posé la question de savoir ce que devenaient les débris. Je n'aurais jamais pensé qu'ils laissaient tout en plan. Du coup, faut pas qu'ils se plaignent qu'ils ont un risque de se reprendre tout dans la gueule.

La force du film, le visuel. Si je me suis fait chier face à l'histoire, le visuel m'a laissé pantoise! Putain que c'est beau et réaliste. Je pensais qu'il y avait plein de réel là dedans, mais pas du tout, tout est fabriqué numériquement, infographiquement c'est un truc de ouf. Si, la capsule Soyouz est vraie, c'est déjà ca lol. Vraiment c'est magnifique et j'ai adoré le silence réel de l'espace face à sa splendeur. Et se contraste de panoramiques silencieux alors que des débris défoncent les stations ou explosent.
Chapeau bas aux acteurs qui ont du énormément travailler pour reproduire des mouvements en fausse apesanteur.
L'émotion, l'angoisse: bah j'en n'ai pas eu. Pas parce que les acteurs jouent mal, ou que la gravité de ce qui se passe pour cette personne loin de tout, livré à elle même, allant de catastrophe en catastrophe, mais parce que je n'arrivais pas à m'imaginer ce que provoque l'apesanteur. Du coup, bien que je me suis dit "oh putain, tournoyer comme ca pendant 20 minutes ca doit être horrible" je ne parvenais pas à rentrer dans l'angoisse du film. Bref, pour moi, la note que je vais mettre, c'est pour la beauté des images et du travail:


NOTE: 11/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

5 commentaires:

  1. Richter Belmont27 mars 2014 à 20:47

    Il était bien ce film.

    Moi j'ai flippé parce que je suis un grand anxieux et que les espaces clos et les partages en couilles tels que ceux décrit dans ce film touchent particulièrement cette partie étonnante de mon cerveau qui provoque parfois chez moi des crises d'angoisse toujours terriblement amusantes lors de représentations sociales de ma propre personne.

    J'ai beaucoup aimé le minishort panty de Sandra et ça a aussi touché une partie étonnante de mon cerveau mais je n'ai pas été humilié par la conséquence directe de cette vision a contrario des moments de flippe cités plus haut donc l'honneur est sauf.

    J'ai été assez surpris parce que la maniabilité de ce film était pourrie, la manette neréagissait pas à mes sollicitations, alors que dans Dead Space 3, là je gérais comme il faut.

    Sinon les minifigs Lego Simpson vont bientôt sortir et ça me filerait presque des papillons dans mon bidou.

    Bonjour KARMA §

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Richter ptdr t'es un grand malade! J'ai beaucoup aimé ta partie sur les causes à effet de Sandra. Tu parles de quelle manette, celle avec le joystick? lol :p

      J'ai envie e dire que c'est même étonnant qu'ils n'ont jamais sorti les Lego simpson avant!

      Bonjour Richter

      Supprimer
    2. Richter Belmont28 mars 2014 à 19:49

      Ah mais j'avais même pas vu ce nouveau level caché induit par ma prose d'hier soir, c'est avec le recul (nope, pas de jeu de maux) que je le comprends. M'enfin je n'ai créé aucun champ d'astéroïdes ni de perturbation dans la Force, donc l'honneur est sauf.

      En ce moment je m'intoxique avec Breaking Bad, j'en arrive à la saison 5 et c'est vachement bien.

      http://www.ferrero.fr/nos_marques/kinder/kinder_choco_fresh
      Ca, c'est super bon, bordel. J'en ai pris assez pour culpabiliser, là. Mais c'était vraiment bon. Faudrait faire une rubrique orgasme culinaire sur ton blog, on néglige trop cette dimension sensorielle.

      C'est cool n'empêche de tchatter via des coms et des captchas de tarés, e viva les zinternètes modernes !

      Sinon j'espère que tu vas bien. Faut que je me mate Hunger Games 2 aussi, tiens.
      Y aura-t-il un panty à la Sandra staïle sur le postérieur de Jennifer ?
      VITE FACTEUR, LA VÉRITÉ N'ATTEND PAS !

      Supprimer
    3. Non mais c'est ma faute, j'oublie à chaque fois de te rép par mails!!! Fouettez moi.
      Euh, je ne sais pas si je mettrais une partie culinaire, c'est un peu osé (mdr).
      Pfff les Kinder c'est le mal.
      J'ai bien aimé Hunger Games 2, c'est dans la continuité du 1, ce n'est pas mieux, ce n'est pas moins bien, donc voilà.

      Supprimer
    4. Richter Belmont6 mai 2014 à 21:28

      Alors histoire de rebondir sur Les Jeux Deux La Faim... En fait je commence à ne plus pouvoir mater des films.
      Format trop court. Chaque fois je me dis "Ouate, déjà fini ? Rah pétain".
      Et ça vaut tant pour Jennifer que pour l'intrigue (si si).
      Mais bon, j'ai trouvé le 2 trop formaté, pas assez wtfesque. On devient difficile en vieillissant.

      La série, c'est le nouveau noir de l'orange du film et du jeu vidéal (la preuve avec Telltale).

      Supprimer