vendredi 14 mars 2014

[FILM] CONSTANTINE Part.1

ARTICLE EN COOPERATION AVEC MERLIN
Nous continuons notre tour d'horizon de nos films cultes, alors bonne lecture. Nous ne ferons aucunes comparaisons avec le comic HELLBLAZER (1988 à aujourd'hui) d'Alan Moore car nous ne l'avons jamais eu entre les mains ce comic book. Ce n'est pas l'envie qui nous manque, c'est comme toujours une histoire de budget. Nous aborderons donc que le film CONSTANTINE (2005) de Francis Lawrence. Pour une raison qu'on ignore toujours (oui car les gens ne savent pas argumenter) rien que dans notre entourage ce film n'est pas apprécié et dénigré... Est-ce parce que les dialogues cyniques et l'humour noir n'ont pas été compris? Est-ce parce que le film à un rythme particulier? Est-ce parce qu'on n'aime pas qu'on touche aux codes bien défini du mal et du bien? Ou est-ce parce que Keanu Reeves joue "trop" à la perfection son rôle? Et bien c'est ce qu'on va tenter de voir tout de suite:


AMBIANCE, DIALOGUES ET HUMOUR
[SPOIL] S'il y a des prénoms de personnages qu'on ne retient pas, en tout cas celui de Pablo on ne l'oublie pas! Et pour cause, dès la 1ère scène, Pablo le mexicain fauché trouve la Lance du destin en creusant le sol, puis se fait percuter de plein fouet par une voiture alors qu'il traversait gentiment la rue. Cette scène tragique et ironique, est mémorable et va donner le ton pour la suite! L'univers de Constantine nous montre une société où l'au-delas n'est pas perçue de la même façon pour chacun ou même pas perçue du tout, pourtant l'autre monde existe bien. L'atmosphère est très lourde, très sombre et la personnalité de John n'arrange pas se ressenti. Angela apporte une lueur d'espoir à l'ensemble mais elle est très vite "salie" puisqu'elle fait parti du projet du mal (elle est le vaisseau de Mammon). Même Chaz ne nous offre pas d'espoir, vu qu'il meurt, lui qui aurait pu être la relève de John. Hennessy qui est prêtre plonge souvent dans la bouteille ne supportant plus d'entendre les voix de l'au-dela. Enfin, Papa Midnight nous frustre de ne pas aider plus que ca étant donné qu'il a fait le serment de rester neutre dans le conflit entre "le bien et le mal".
Bref, tout au long du film, ces personnages ainsi que ceux de second plans, nous rappellent que si le bien existe, le mal aussi. Que la lutte contre l'armée du mal sème la mort partout et dans l'entourage de John (y'a qu' Angela et Midnight de vivants en fin de compte).
A de très nombreuses reprises, le film nous fait réfléchir et osciller entre "mais si, le Paradis existe","non, après la mort y'a rien à part la désolation", "du coup si le mal existe, le bien aussi?". Car pendant une bonne grosse partie du film c'est vrai qu'on ne voit que les ravages de l'enfer sur Terre, pas un signe de bien. Il faut dire que même nous, spectateur on n'y croit plus tant les arguments de John sont pertinents. Il dira par exemple: 
- Je crois que Dieu a un plan pour chacun d’entre nous. (Angela)
- Dieu n’est qu’un gamin qui joue avec une fourmilière, madame. Il n’a aucun plan. (John)
Angela croit en Dieu, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle veut sauver sa soeur qui pour elle ne s'est pas suicider et dois avoir accès au Paradis. C'est même très paradoxal comme réaction, car elle ne croit pas en Satan, pourtant si elle souhaite que sa soeur aille au Paradis comme elle le mérite, c'est bien qu'en attendant elle est autre part. On retiendra ce dialogue:
-C’est amusant quand un homme bat sa femme à mort, c’est amusant quand une mère noie son propre bébé et vous pensez que le diable en est responsable. L’espèce humaine est mauvaise.
-Vous avez raison, nous venons au monde capable du pire, mais parfois quelque chose se présente qui nous donne juste le bon coup de pouce qu’ils nous fallais.
-Voilà qui est particulièrement instructif, mais je ne crois pas au diable !
-Vous devriez, parce que lui croit en vous . (Nous adorons cette dernière réplique!!!) De toute façon John a un excellent réparti, car après tout il est confronté au mal tout le temps au point que pour lui c'est banal, c'est une sorte de routine, il fait son "job" sans émotions. En sachant ce qu'il y a dans la mort, il pourrait justement parler avec un peu plus de compassion aux gens, mais le fait qu'il soit blasé (et aussi à cause de sa mort prochaine) il ne le fait pas. Bref, notons que cette dernière réplique sous entend quelque chose qui sera clairement dit par la suite "Vous devriez, parce que lui croit en vous". On sait déjà que l'enfer autorise ses créatures à venir sur Terre via la possession par rapport au début du film. Qu'il y a la règle bien connu de tous: ceux qui ont une bonne conduite vont au paradis, les autres et les suicidés en enfer.

LE gros point du film, c'est que l'enfer, via Balthazar, ne va plus se conformer aux règles. En effet, bien que toutes interventions divines soient interdites, Balthazar va pousser les humains à se suicider pour gagner des âmes en Enfer. Stratégie légitime puisque pour lui nous sommes rien. 
Par contre, il y a quelqu'un qui c'est rangé de son côté, dont on ne devine pas l'identité avant un bon moment, c'est Gabriel. Cependant ce n'est pas du tout pour les mêmes raisons que Balthazar
Elle l'explique dans ce dialogue clé: Vous avez recu ce précieux cadeau, n'est-ce pas ?!
A chacun de vous le Créateur a accordé la rédemption.
Meurtrier, violeur et pédophile.
Tous vous n'avez qu'à vous repentir et Dieu vous accueille au sein de son royaume.
Dans tous les mondes, dans tout l'univers : aucune autre créature ne peut s'en vanter.
Sauf l'humain. Ca n'est pas juste.
Si notre si gentil Dieu vous aime autant, alors je vais vous rendre digne de son amour.
Je vous observe depuis longtemps.
Il n'y a que face à l'horreur que vous montré vraiment la noblesse qui est en vous.
Et vous êtes capables de tant de noblesse...
Donc ; je vais faire naître la souffrance, je vais faire naître l'horreur...
Afin que vous puissiez vous élevez au dessus.
Ainsi ceux qui d'entre vous survivrait à ce règne de l'enfer sur terre:
Serait vraiment digne de l'amour que Dieu vous porte. Sérieusement, comment ne pas la comprendre? En plus, c'est le genre de propos qui fait réfléchir.  Ce qu'elle dit, au fond, c'est carrément vrai à part pour les 4 dernières phrases qui sont l’extrême d'une fausse solution.
Gabriel a donc un rôle très fort, car elle brise les codes qu'on connaissait (évidemment des créatures de Dieu ou même Dieu lui même qui se retourne on a déjà vu ca, mais assez rarement).. Un ange qui défie Dieu et se range de l'autre côté c'est plutot atypique. Dialogues ou images, tout sert à nous montrer que Gabriel à sombrer: elle a un regard vide, elle tient des discours où seule la mort est solution, elle est habillé avec des bandelettes - des bracelets d'hopital ...
"Balthy" surnom donné à Balthazar, ou "Lulu" pour Satan (Lucifer donc), sont des petits noms employés par John comme si c'était ses potes ou pour montrer toute l’ironie qu'inspire ces personnages maléfiques pour John. Personnellement, déjà la scène quand Lucifer arrive est géniale part rapport à l'image, les effets trouvés (avec la suie brûlante qui dégouline, les clapotis qu'il fait avec sa langue tel un animal, les mimiques de visage, habillé de blanc alors qu'il est aux Enfers...), tant par les dialogues qu'ils échangent tout les 2.



A SUIVRE en partie 2


Le blog de Merlin > c'est ici



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

2 commentaires:

  1. Magnifique article ! Vous m'avez donné envie de le rererereregarder ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci a toi. C'est que nous savons être convainquantes alors.

      Supprimer