jeudi 21 décembre 2017

[LECTURE] LES HUITS CHIENS DES SATOMI: Roman Part.1/2

De quoi s'agit-il? : Les Huits Chiens des Satomi ou Nansō Satomi Hakkenden est un roman de Kyokutei Bakin raconté par Fûtarô Yamada. Ecrit pendant plusieurs années, il a été édité en 1983. Mon édition est Philippe Picquier de 2016. Pour comprendre le pourquoi de ce roman, il faut préciser certain point.
Kyokutei Bakin est un écrivain très prolifique du XVIIIème. Quand il écrit Les Huits chiens des Satomi il l'étale sur 106 volumes et mettra 28 ans pour terminer cette oeuvre! Même aveugle, il continuera en dictant la fin de son récit à sa belle-fille. L'oeuvre s'étale ainsi de 1814 à 1842. Futaro Yamada nous propose évidemment une version résumé en 754 pages.
Mais attention, il y a en même temps le récit de l'écrivain qui raconte son histoire à son ami peintre Hokusaï.

Mon Résumé : Japon, XIXème siècle. Le Seigneur du clan Satomi promet la main de sa fille en échange de la tête de son ennemi. La nuit venue, c'est son chien qui lui apporte entre ses crocs. La princesse et son époux chien donnent naissance à huit héros nés d'une malédiction tous descendants d'un chien et portant le mot "chien" dans leur prénom. Ils sont parés des huit vertus cardinales du confucianisme.
Les chapitres sont mis en pause pour nous emmener en 1813. Takizawa raconte le début de son roman à son ami le célèbre peintre Hokusaï, pour lui demander d'illustrer son oeuvre.

Le contenu: La première histoire commence dans le chaos, en 1458. Le clan Satomi est assiégé et en mauvaise posture. Le Seigneur baignant dans la mort, la famine en vient à offrir la main de sa très belle fille Fusehime à celui qui lui ramènera la tête de son ennemi. Dans un geste de désespoir, il demandera même à son chien de l'aider. Yatsufusa est un très grand chien, très fidèle à la princesse. Sauf que celui ci va vraiment lui ramener la tête de son ennemi.
Si tout ce petit monde est content, le chien lui n'est plus d'humeur car il avait pris les paroles du Seigneur au sérieux.
La princesse le remarque et s'enfui avec Yatsufusa pour tenir la parole que son père avait fait. Tout les deux feront communier leurs âmes (pour le dire simplement, ils auront une relation sexuelle mystique) et c'est ainsi que Fusehime tombera enceinte. Evidemment, les bébés ne seront pas normaux, alors elle sera obligée de s'ouvrir le ventre pour donner naissances aux 8 chiens.

Ce seront en fait des guerriers chiens à l’apparence humaine. C'est vraiment une histoire intéressante qui mêle de l'épique à du fantastique. Il faut savoir que le livre est inscrit en tant que roman de cape et d'épée.

Cependant, le livre vous déplaira si vous n'aimez pas les longues descriptions qui sont apparemment caractéristiques de cet auteur.
Ensuite, vous remarquerez très vite que nos héros sont vraiment des héros qui subiront toutes sortes de périples au cours de leur aventure: amitié, amour, trahison, bataille, dévouement, fidélité, honneur. En fait, tout les codes chevaleresques. D'ailleurs, les personnages portent chacun une vertu telle que "la Bienveillance", "la Piété familiale" ou encore "Le sens du juste". Et si on approfondit plus, on se rend compte que comme dans beaucoup d'autres œuvres japonaise, que les caractéristiques donnaient aux personnages reflète la société extrêmement codifiée et hiérarchisée de l'ère avant Meiji.

Je vous disez qu'il y avait 2 histoires, celle dont je viens de parler et celle avec Bakin et Hokusaï
"Se mettre à imaginer un récit comme celui que vous venez de me soumettre, avec une accorte jouvencelle enceinte des œuvres d’un chien ! Je vous avouerai que, pour moi, c’est un tissu d’affabulations plus extravagantes les unes que les autres et qui font fi de la réalité historique."

On a donc 2 structures narratives qui s'alternent. Celle dans le "monde de la fiction" comme l’appelle Yamada Fûtarô et celle dans la réalité. C'est quand même génial d'avoir des brides d'indices sur la personnalité du grand peintre Hokusaï. Je ne vous en direz pas plus pour vous laisser découvrir ce qui se passera entre ses 2 fortes personnalités.

Vous vous rendrez compte que la fin du livre dépareille un peu. Ce sera à ce moment que vous pourrez vous rappelez que Bakin vient de passer 28 ans à écrire son oeuvre, qu'il était aveugle et était probablement dans l'optique de finir le récit avant de décéder.
Pour conclure, je trouve que la phrase "Travailler à mon roman est comme saisir le vent, pourchasser les ombres. C’est une construction de l’esprit sans fondement aucun, dépourvue d’utilité quelconque pour autrui" résume bien son oeuvre.

Sachez que pour appronfondir cette histoire, vous pouvez trouver des adaptations. Je n'ai pas réussi à trouvé l'adaptation en drama Satomi Hakkenden de 2006 en 2 épisodes autre qu'en anglais. N'étant pas très forte en anglais je n'en parlerai pas. Par contre, l'animé Hakkenden: Touhou Hakken Ibun en 2 saisons de 2013 je vais la regarder, donc je pourrais en parler dans la prochaine partie.

MA NOTE: 12/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

mercredi 20 décembre 2017

[JEUX VIDEO] MediEvil Resurrection (PSP)

Le jeu est de 2005 et s'intitule "Resurrection" car c'est le remake du premier MediEvil sorti sur Playstation en 1998. L’histoire reste en gros la même, mais des changements ont été apporté ou supprimé. Tout d’abord, le changement le plus frappant (mais soyons honnête, sans réelle conséquence) est qu’il n’y a plus de fin alternative
Le deuxième point qui me vient aussitôt c'est que les concepteurs n’ont pas hésité à ajouter une dose d’humour supplémentaire au titre PSP ce qui, n’est pas désagréable (à condition que vous sachiez le prendre à la rigolade). 
On aura ensuite quelques petites choses comme le Royaume de Gallowmere qui devient le Royaume de Potencie. A chaque fois qu’on va au Panthéon, les héros donnent une arme spéciale à Sir Daniel. Enfin, on trouvera de nouveaux niveaux tels que les Plaines de Potencie, les Quais du Scorbut et l’Ile du Dragon. 

Je rappelle vite fait pour ceux qui n’auraient pas joué à ce titre phare que Sir Daniel Fortesque est considéré comme le héros qui s’est sacrifié lors de la bataille de Potencie pour tuer le sorcier Zarok. Mais pour ceux qui ont eu le temps de voir Daniel lors de l’attaque ou pour le joueur spectateur, nous savons que le gredin est tombé raide dès le premier pied posé sur le champ de bataille, à cause d’une flèche dans l’œil (une mort débile qui en rajoute au comique de situation). Hélas, un siècle plus tard, Zarok est de retour avec une armée de mort-vivants. En parallèle, Dan ressuscite. C’est ainsi qu’il décide de prouver son honneur (peut être aussi pour avoir bonne conscience) et de partir à l’attaque.

Niveau jouabilité, c’est facile et bien pensé. Le pad analogique est le bienvenue. 
Parfois on rencontrera des petits problèmes de vues, mais heureusement les gâchettes L et R permettent de déplacer la caméra à souhait. 
Un bémol tout de même : il n’y a pas de touche de sélection rapide pour l’arme que l’on veut utiliser ou changer, ce qui est contraignant. A la place il faut systématiquement passer par la touche Select de la PSP. 
C’est vrai que du coup j’ai eu tendance à utiliser toujours la même arme… celle qui me semblait la meilleure. Puis je changeais quand par exemple je devais attaquer au loin et donc utiliser une arme de jet ou quand je devais détruire du décor.

L'une des sympathiques amélioration de ce remake, c'est qu’on peut locker un ennemi ou utiliser le viseur pour les armes de jet. Nous sommes donc prêts à affronter le mode solo. Le joueur parcours un monde médiéval fantastique emprunt de morbide mais amical à la base, avant que Zarok rendent les habitants méchants. Notre breloque (ça lui va bien comme surnom vu que lorsqu’il marche il fait du bruit avec son corps ou son armure) doit zigouiller tout sur son passage mais en même temps se racheter. 
Dan de son petit nom, doit donc trouver un calice caché dans les niveaux. A chaque fois que l’on tue un ennemi, son âme va dans le calice. Faut bien le remplir, car les héros du Panthéon vous attendent les mains pleines de cadeaux à la fin de chaque niveau. Et surtout, il faut faire bonne figure car une place au Panthéon… ça se mérite ! Dan aura alors comme immense privilège de recevoir par exemple une arbalète, un marteau de guerre, des éclairs ou une épée. Daniel peut aussi récupérer des pièces d’or pour effectuer des achats, pas vraiment utiles car le jeu n’est pas bien compliqué auprès des gargouilles et ainsi améliorer sa condition physique. 
En ce qui concerne les niveaux, le concept est très simple: pour sortir il faut trouver une porte. Pour l’ouvrir il vous faudra évidemment la clé. C’est peut être un tantinet vieillot, mais mon plaisir n’en n’a pas été affecté pour autant

Pour en revenir à l’humour, il faut savoir qu’il n’y a pas que l’histoire et les déboires de Sir Daniel qui sont marrants. Nous avons aussi la voix off, hilarante avec ses commentaires avant de commencer un niveau. Vous pourrez alors entendre des choses du style: "la Gorge du potiron. Gorge, pas George. George le potiron n’habite plus ici depuis longtemps" ou encore "l’antre de Zarok ouuuuuh… ça fait peur". D’ailleurs c’est pas mal trouvé, car l’air de rien ça nous fais patienter lors du temps de chargement.
Incarner un "héros squelette" qui parle comme si il avait une pantoufle dans la bouche, qui réussit (c’est un bien grand mot) des exploits en faisant des gaffes, le tout dans une atmosphère médiévale, mortuaire, drôle et qui fait penser à l’univers de Tim Burton (avec ses enfants machiavéliques à l’allure terrifiante Ou avec le Maire de la ville qui a été inspiré du Maire du film L’Etrange Noël de Monsieur Jack), c’est plaisant et fun. Car ça confère au jeu un je ne sais quoi que vous ne retrouverez pas forcément ailleurs. 

La durée de vie n’est pas exceptionnelle, il se finit hélas rapidement. Vous aurez quand même les mini-jeux (bon courage…) pour débloquer "THE" arme. Je serais tentée de dire que les puristes du jeu sur PSOne seront déçues par ce remake PSP. Après, ce n’est qu’une histoire d’exigence... Pour le prix, un peu de fun ca fait du bien. Et puis, j'ai aimé ce brun de nostalgie.


MA NOTE: 14/20

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

mardi 19 décembre 2017

[JEUX VIDEO] CONSOLE: New 2DS XL

Je ne sais pas vous, mais le soir, un peu avant de dormir je joue sur mon téléphone portable, ça me détend. Quand il y avait encore des jeux qui m’intéressais je me servais de ma DS ou ma PSP. 
Là, sur téléphone j'en ai eu marre, les jeux gratuits "biens" sont redondants. 
J'ai donc eu un coup de folie, mais vraiment ça m'a pris comme ça lol: je me suis payée une New 2DS XL. J'ai pris la 2DS car je ne supporte pas la 3D, donc autant prendre la dernière sortie sans 3D.

Elle est sortie le 28 avril 2017. La dernière que j'ai eu était le Nintendo DS Lite, alors je ne vous raconte même pas la claque que je me suis prise XD! 
J'avais joué sur la 3DS de mon cousin et je n'avais pas du tout était convaincue. Puis, j'ai découvert la 2DS XL qui m'a fait changé d'avis. A commencer par les nouveaux jeux kirby, Mario et de nombreux RPG. Je vais vous citer point par point ce qui est grandement notable et qui a su me convaincre.

POURQUOI LA 2DS PLUTOT QU'UNE ANCIENNE DE LA GAMME:
- Le design: est comme j'aime: fin! Ils ont considérablement réduit les bords et lissé le tout. Ce qui donne vraiment une impression de pureté. et de belles lignes. De plus le noir est plus noir, légèrement brillant. Rien que le fait que la barre de clapet est été raccourcie ça change tout.
- Le prix: à beaucoup joué aussi. J'ai profité d'une offre qui proposée la console à 149€99 avec 2 jeux en téléchargement offert (Bravely Defaut + Pokemon Y). Ainsi qu'une pochette de rangement officielle qui était toujours mieux que rien car je n'avais pas encore ma trousse de rangement.
- L'écran du haut: environ 16,77 millions de couleurs avec une résolution de 400 x 240 pixels.
- Les dimensions: elle est bien plus grande que la 2DS normale et légèrement plus petite que la 3DS XL. 159 mm (hauteur) x 162,7 mm (largeur) x 20,8 mm (épaisseur) de bonnes tailles! Vraiment, c'est un gros gros plus.
- Moi je n'avais pas connu avec ma DS Lite ce que Nintendo appelle "Levier C". C'est une super idée.
- Les menus: ça fait quand même mieux, c'est plus beau et plus sympas. On peut même configurer son bureau comme on veut et personnaliser avec un fond d'écran et des autocollants. C'est clair que ça m'a fait un changement par rapport à l'écran blanc gris de la DS Lite.
- Le son stéréo sans passé par des écouteurs est plaisant. Ce que n'avait pas la 2DS normale.

LES PLUS:
- Pouvoir mettre une micro SD pour dl des jeux en ligne.
- La durée de la batterie.

LES MOINS:
- Le bouton de mise en marche est très mal placé! J'ai un bout de ma main qui touche souvent le bouton ce qui me coupe mes parties...

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

vendredi 15 décembre 2017

[SERIE TV] BREF, J'AI VU DARK (Saison 1)

[PAS DE SPOIL] Bon, je devrais parler de bien d'autres séries, mais j'ai tellement d'articles en brouillon que j'ai choisi celles que j'ai apprécié et qui vont vites à vous parlez. Là, j'ai choisi la série allemande Dark.
Elle est de 2017 et traite du Voyage dans le temps. Contrairement à ceux qui n'ont pas vraiment regardé et à ceux qui parlent de cette comparaison pour faire du buzz, moi je vous le dit direct: DARK n'a RIEN à voir avec Stranger Things!
Soit, on n'a pas regardé la même chose, soit ils ont sniffé de la colle. Certes, on peut dire que les héros sont des enfants/ados dans les 2 ok. Ou que dans Dark il y a des passages dans les années 80, Stranger Things c'est les années 80 et? Et rien. Ça s'arrête là XD.

Avant d'en dire plus, je dois mettre le synopsis: 2019. Dans la petite ville de Winden un enfant a disparu en forêt. Sauf qu'en fait, ce n'est pas le premier qui disparaît, mais faut-il encore y croire et faire les liens entre les différentes années. Les recherches effrénés de chacun, font resurgir les mensonges et les secrets des habitants. Je n'en dit pas plus, car ce serait inutile.

Vous avez certains personnages qui vont entreprendre eux même des recherches avec chacun leurs propres motivations. Ce qui va évidemment les entraîner à voyager dans le temps via la grotte (encore que Noah je pense qu'il a un autre moyen) sinon il n'y aurait pas de série lol. Sans le vouloir ou exprès ils changent certains événements ou détails dans l'espoir de réparer des erreurs. Sauf, qu'on ne fait pas ce que l'on veut avec le temps et les événements s’enchaîneront fatalement malgré les tentatives d'intervention. Et je ne vous parle même pas des "paradoxes".

Ce qui donne du rythme à la série, c'est qu'on suit dans cette première saison 3 époques espacés de 33 ans: 1953, 1986 et 2019. Au début, j'avoue c'est un peu difficile de suivre tous les personnages sur 3 époques car ils sont nombreux. Mais une des force de la série, c'est qu'ils ont fait un gros travaille de casting! Les acteurs se ressemblent même sur 3 époques c'est dingue.
Comme tous fans de séries, films sur le temps, j'ai compris pas mal de choses je pense. Dark, nous explique plutôt bien qu'à cause des trous de ver tout est connecté, qu'il n'y a pas de début ni de fin.. Et l'horloger dira  "l’œuf et la poule: qui est arrivé en premier ?" car en effet on voit des personnages arrivés dans d'autres époques pour finalement y vivre et arrivé tout de même à une autre époque. Sur le coup on se dit "non mais on vient de le voir celui la, nous sommes dans le présent, comment il peut être là bas?" Et on se rappelle de la phrase de l'horloger et on se dit que ça se tient.

Dark c'est aussi très noir comme son titre. La ville est entourée par une forêt. Forêt lugubre, où des corps sont retrouvés. Et c'est là qu'il y a l'entrée de la grotte. Le traitement de l'image est assez foncé, plan large, musique pesante (qui d'ailleurs ne sert pas toujours la série), il fait tout le temps moche, tu as l'impression que c'est la ville la pire de l’Allemagne. Même les habitants font toujours la gueule. Sans parler des mœurs, des attitudes de pratiquement tous: infidélité, vole, mensonge, corruption, enlèvement, meurtre etc... Bref, une série adulte.

Dark nous fait voyager à travers 3 époques toutes espacées de 33 ans (1953, 1986, 2019) ce qui vous sera expliqué. En fait, les seules zones d'ombres pour moi reste sur le connard Noah. Lui, on le voit toujours au même âge, a t-il une autre méthode pour voyager ou son personnage ne nous est-il pas dévoilé exprès? Personnellement, j’émets l'hypothèse que Noah c'est soit Bartosz, soit Jonas. Dans tous les cas, il est à l'origine de biens des maux, il est à fond dans son délire tel un gourou qui dirige sa secte. J'ai regardé sur internet et il apparaît que les inscriptions dans son dos est une représentation de la Table d’émeraude. Elle présente l’enseignement de Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l'alchimie. C’est un texte très court, composé d'une douzaine de formules allégoriques et obscures, dont la fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Ce tatouage renforce la crédibilité de l'univers de la série. Et puis c'est intéressant, c'est l'occasion de s’intéresser à cette Table.

En conclusion, Dark c'est sympa dans le sens où nous suivons pratiquement toutes les personnes d'une ville sur 3 années espacés de 33 ans. Hormis quelques personnages comme Jonas ou Mikkel enfant, ils sont tous pourris, mauvais, tarés et j'en passe. Ce qui te donne l'impression qu'il n'y a pas de gentils. Mais y'a pas mal de lenteur et surtout j'espère que la série se terminera à la saison 2 car là j'ai compris les mécaniques et ça risque de devenir chiant. J'attends la suite volontiers.

MA NOTE: 13/20

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

vendredi 8 décembre 2017

[CULTURE] AQUARIUM DE LA ROCHELLE

Si il y a bien un endroit que je ne voulais pas raté, c'était l'aquarium de La Rochelle. Nous avons prévu le coup en y allant en pleine semaine, un jeudi après-midi, ce qui nous a valu d'être tranquilles. Car oui, sinon il y a plein d'enfants. La brochure prévoit un parcours de 2 heures et en étant pas bousculés c'est vrai qu'on les met.
L'aquarium de La Rochelle et l'un des plus grands aquarium privés Européens. J'en avais déjà fait, et ce que j'ai aimé ici c'est qu'il est vraiment très propre. Il propose une biodiversité qui va de l'Atlantique, à la Méditerranée, ainsi que des Tropiques.

Je l'ai évoqué plus haut, l'aquarium est privé. Il appartient à la famille Coutant. C'est René Coutant qui est à l’origine de la passion familiale. Et qui dès les années 1960 invente les premiers aquariums et imagine un grand centre dédié au monde sous-marin. Ses enfants réaliseront le 1er Grand Aquarium en France en 1988. En 2001, il deviendra International avec un nouvel Aquarium 6 fois plus grand.

Ce que j'ai préféré durant la visite était tout ce qui touche aux espèces d'anémones et de méduses pour leurs couleurs impressionnantes et leurs fluorescences (Corail cœur d’artichaut, Anémone bijoux). Mais également, pour les poissons de formes étranges comme les Poissons Feuilles.

Pour conclure, je dirais que cet aquarium vaut vraiment le coup si vous n'y allais pas le mercredi ni le week-end. L'entrée n'est pas si cher, 16€ et 19 si vous souhaitez avoir un audioguide.

   
  

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

mardi 28 novembre 2017

[JEUX VIDEO] ALADDIN (SNES)

Aladdin est un jeu de plateforme développé par Capcom en 1993 sur Super Nintendo. Comme vous le voyez j'ai eu la version américaine. Mais comme j'avais l'adaptateur ce n'était pas un problème.

J'ai eu très peu de jeu adapté d'une oeuvre cinématographique, car en générale elles ne me plaisent pas. Et encore de nos jours, très peu sont dignes d’intérêt. Si je parle de Aladdin, c'est qu'il fait exception à la règle.

C'est comme le dessin animé. Aladdin est un petit voleur des rues, accompagné de son petit singe. Il est amoureux de la princesse Jasmine mais celle-ci se fait enlever par Jaffar, le méchant vizir. Il doit donc partir à l'aventure, notre aventure.
Nous devrons traverser 15 niveaux pour récupérer Jasmine (ouais "récupérer" car elle est comme la princesse Peach un paquet, qui passe sont temps à se faire enlever lol) et battre Jaffar. Le jeu est peut être simple et très linéaire, il n'en reste pas moins efficace. 
De plus, il n'est absolument pas monotone. En effet, tout en suivant le scénario du dessin animé on passe de la ville à la grotte. à une balade en tapis volant. Mon stage préféré était et restera celui du génie. Ce niveau est magique tant par ses couleurs chatoyantes que par sa musique!


La seule difficulté du jeu est dans le stage de la grotte sur le tapis volant. N'attendez pas de sauvegarde car il n'y en n'a pas. Vous pourrez reprendre à partir du niveau voulu en rentrant un passeword.
Pour vous dire, ma mère jouait à Aladdin le soir avant de dormir. C'est bien la preuve que le jeu n'est pas compliqué. En même temps c'est du Disney, le but étant donc de divertir et non proposer du challenge.
Je le disais plus haut, Aladdin est un jeu de plateforme. Il faudra donc avancer, sauter, grimper, parfois en étant obligé de se dépêcher sous peine de mort. Pour vous défendre, si vraiment vous ne pouvez pas éviter la garde de Jaffar, vous pouvez jeter des pommes.
En avançant, il sera possible de voler, à vous donc de faire attention de viser juste. Enfin, si vous arrivez à attraper le scarabée doré, vous aurez accès à un mode bonus qui consiste à tourner la roue du génie pour remporter un lot.

Pour conclure, je dirais qu'il parait que la version Megadrive est complètement différente et "mieux". C'est peut être le cas, mais n'y ayant jamais touché je ne peux pas comparer et cette version reste "bonne" pour moi. Même encore aujourd'hui, j'y rejoue avec plaisir.



MA NOTE: 15/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

mardi 21 novembre 2017

[JEUX VIDEO] THEME HOSPITAL (PC)

Je l'avais eu sur PC mais y'avait des bugs assez chiants. Je l'ai donc pris aussi sur Playstation 1. Je sais que je l'avais racheté, mais je ne l'ai jamais retrouvé! Fais chier oui. De toute façon j'ai un nombre incalculable de jeu PS1 et PS2 qui ont disparu... Par conséquent, je l'ai repris sur Origin à 4€99, car le trouver en boîte sur PS1 non rayé je n'y arrive pas et les gens me fatiguent... Bref, je vais parler de ce jeu absolument addictif qu'est THEME HOSPITAL.
Sortie en 1997 sur PC puis en 1998 sur PS1, il fait parti de la série "Theme".

Ce jeu, est édité par Bullfrog, qui a également fait la série Populous plutôt sympathoche sur du court terme, que j'avais eu sur PS1. Je ne me souviens pas avoir jouer à un jeu autre que celui la qui m'ai fait autant rire. Sachez que si comme moi vous avez une version officielle du jeu, vous pouvez télécharger le logiciel gratuit CorsixTH. Il permet d'avoir le jeu en résolution HD, de créer sa Map, et d'autre chose.

On lance le jeu, on rentre notre nom, et il faut bien le choisir car il apparaîtra partout sur les documents officiels. Vous vous dites assez vite que Theme Hospital ça débute super sérieusement, après tout on touche à la santé! Vous gérez votre premier hôpital et devez remplir quelques conditions pour changer de niveau.
Le jeu vous laissera le choix de la difficulté. Il y en a 3, et je trouve que ça se sent réellement, une erreur peut être vite fatale. A chaque fois que vous réussissez vous avancerez d'une case sur le plateau de jeu de Theme Hospital. Il y a 12 cases, donc 12 niveaux.
Puis c'est le drame (façon de parler lol), ça ne vous échappes pas, vous découvrez le vrai visage de Theme Hospital: un jeu comique avec pour réel but, s'enrichir un maximum! Oui oui, des sous, de la thunes, des pépéttes, beaucoup, beaucoup, comme les licornes (comprendra qui pourra lol).

Tout en vous expliquant bien le principe du jeu, je vous exposerez les points comiques.

LES EMPLOYÉS
La base, dès qu'on a un bâtiment, c'est de poser un bureau des admissions et donc de recruter. Le recrutement est extrêmement important. D'ailleurs, les informations que l'on vous donne sur les CV ne sont pas à prendre à la légère.
Nous pouvons recruter quatre catégories d'employés:
• Celles que je mets toujours en premier: les réceptionnistes qui accueillent et orientent les patients. Que vous choisissiez une bonne ou mauvaise candidate, elle dira au micro des phrases hilarantes. Du genre "Les patients sont priés de ne pas mourir dans les couloirs".
Les infirmières traitent les patients et les gardes en observation. Impossible de ne pas en mettre car ce sont elles qui s'occupent de la Pharmacie et de la Salle. Elles s'occupent également de gérer les salles de Fractures.
• Les piliers du soin, les médecins. Ils ont la part belle dans le jeu, car ils reçoivent les patients pour déterminer ce qu'il faudra faire. Ils effectuent le diagnostic puis les traitements si ils sont spéciaux (donc autre qu'un médicaments à la Pharmacie). Ils peuvent se charger de la recherche, et former leurs confrères moins qualifiés.
• Pour finir, les agents de maintenance. Ne croyez pas qu'il ne faudra pas en engager car ce sont eux qui réparent les machines, nettoient l'hôpital et arrosent les plantes.

Au sujet des médecins, vous en trouverez 4 sortes. C'est à dire 1 sorte de médecin normal et 3 sortes de médecins spécialisés. En effet, le médecin généraliste sans autre logo de spécialisation sur sa fiche, pourra seulement s'occuper des consultations, du diagnostic, et des simples maladies (comme l'hyperlangue). Par contre, les médecins avec le ou les logos suivants sont multi fonctions et spécifiques: chirurgiens, psychiatres et chercheurs. Ce qui est intéressant, c'est quand cas de surcharge de travail, ils peuvent intervenir en médecine générale plus dans leur spécialité.
Je vous disais de faire attention à leur CV car en effet, tous les employés possèdent une habilité et une conscience professionnelle variables qui les feront travailler plus ou moins vite, et plus ou moins bien. Si au début du jeu ça peut être sans effet, par la suite vous en souffrirez. Le soucis étant que parfois l'IA du jeu fait exprès de proposer que de mauvais candidats!
Evidemment, tout ce beau monde il faudra le payer. Si des employés sont mécontents, ils vous réclameront une augmentation. Si ils se sentent à bout car trop de travail, ils demanderont également une compensation financière. Concrètement, plus votre hôpital est mal géré, plus vous aurez de cris de bébé en pleure = demandes d'augmentation.

LES MALADIES
Mon dieu...rien n'est sérieux à ce sujet. Les noms des maladies sont toutes aussi loufoques les unes que les autres.

Vous verrez des gens avec d'énormes têtes arrivés, je vous laisse le soin de découvrir cette maladie, mais sachez que le traitement se fait par une aiguille qui fait éclater la tête lol. Puis le médecin la regonfle comme si de rien n'était. En psychiatrie, il ne sera pas rare de voir des Elvis Presley débarquer.

LA GESTION
Vous devez évidemment garder un œil sur votre personnel. Car même si vous avez engagé que de bons éléments, ils arrivent que certains se prélassent dans les couloirs ou dans les salles de repos sans raison. Vous devrez donc les replacer ou les virer.
On vous sollicitera tout le temps par courrier et fax pour savoir qu'elle décision finale prendre, lancer des invitations, lancer des recherches etc... Vous pouvez très vite les manquer car les courriers ont des chrono.
Vous devrez certainement affiner les priorités des agents de nettoyages, des queues à la réception ou devant les salles. Car les patients jettent leur sucrerie à terre, vomissent et cela peut conduire à une infestation de rats ou pire, des maladies!
La place manquera forcement avec le temps, vous devrez acheter des bâtiments supplémentaires pour agrandir les locaux.
On ne met pas les différentes salles au hasard, vous devrez comprendre assez vite lesquelles mettre ensemble.
Il faut également veiller sur la bonne taille des couloirs sinon ils sont vite encombrés, les gens doivent pouvoir s'asseoir en plus pas trop loin de là où ils doivent aller. Les patients ont également besoin de réconfort avec des distributeurs, des plantes et du chauffage.
Toutes les priorités de recherche doivent être définies: nouveaux outils de diagnostics ou de traitement, amélioration de l'efficacité des médicaments, augmentation des performances de l'équipement.

LES IMPRÉVUS
Je l'ai évoqué, il y a des chronos sur les courriers que vous recevez. Par exemple, si vous ne les lisez pas, un patient partira mécontent. Mais vous avez aussi différents événements qui vous obligera de réagir en urgence.
• Si une personnalité vient visiter votre hôpital, veillez à ce qu'il soit propre et bien agencé. Sinon mauvaise réputation et pas d'argent.
• Des patients acceptés suite à un accident, provoqueront un afflux de malades qui devront être traités en temps limité. Sinon mauvaise réputation et pas d'argent.
• Une épidémie peut se déclarer dans l'hôpital. A vous de voir si vous déclarez le problème aux autorités. Evidemment, il y a des conséquences dans chaque cas de figures si vous ratez votre coup.
• Un tremblement de terre. Il sera signalé une première fois et la secousse n'aura pas d'impacte. Il faudra vous dépêchez si vous n'avez pas assez de personnel ou si vous oubliez de mettre des extincteurs. Car les vraies secousses endommagent, voire détruisent, les machines.

CONCLUSION: même si le jeu est vraiment dépaysant et drôle, après 8 niveaux ça devient lassant. Seul le défis de réussir jusqu'au bout vous tiendra peut être à cœur. Je trouve vraiment dommage qu'il n'y ai pas de Partie bac à sable, pour juste construire et gérer.

MA NOTE: 16/20

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

vendredi 10 novembre 2017

[JEUX VIDEO] ANIMAL CROSSING: Wild World (DS)

J'ai décidé de revenir sur de vieux jeux et j'essayerai d'aborder plus de jeu sur mes autres consoles (Super Nintendo, Gameboy, DS, 3DS, PS1 etc). Ça va me coller encore plus de retard, mais bon, ça fera du bien des articles sur des vieux jeux. Je commence avec Animal Crossing Wild World comme ça je pourrais parler de celui de 2012 la prochaine fois.

Quand tu regardes la jaquette d’Animal Crossing, tu te dis «encore un jeu pour les gosses ou les filles» et bien que nenni! C’est plutôt le jeu de celles et ceux qui n’aiment pas se prendre la tête, un peu feignasses sur les bords, emprunt à rêver et à collectionner… Animal Crossing est à l’origine sorti sur GameCube et continue de se vendre et être dans les tops ventes de la Nintendo DS. Pourquoi? Et bien tout simplement parce que le jeu est envoûtant, mignon et drôle.
Explications. Tout d'abord parce que c’est notre histoire: on commence par choisir son personnage humain, son apparence basique, son prénom. Puis on débarque dans une ville d’animaux. Evidemment, sans un sous et sans emploi, on nous offre une maison à crédit par le biais généreux de Tom Nook. Un raton laveur près de ses sous et qui aime le profit (c’est le patron du magasin). Ahhh notre petit chez nous…bien vide hélas! Alors comme on veut du confort, et c'est bien normal, il faudra gagner de l'argent. Mais en même temps, on doit rembourser l’extorqueur Nook. Pas de problème , plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez cueillir les fruits dans les arbres de la ville, ramasser des coquillages sur les rives de la plage, revendre les cadeaux (souvent très laids) que les voisins vous ont fait, etc… Il y a même certaines choses, comme les poissons ou les insectes, que vous aurez déjà offert au musée local. Donc, vous pourrez les revendre.

Une fois que votre petit pécule vous crèveras les yeux en haut à droite, on n’hésite pas à le mettre à la banque pour qu’il fructifie (en étant malin, on comprend très vite qu’en accélérant le temps on devient riche comme Crésus héhé). Sinon vous pouvez toujours secouer les arbres pour quelques piécettes. La cause à effet, c'est qu'en remboursant sa dette toujours de plus en plus croissante, le Tom Nook s’enrichit sur votre dos et agrandit son magasin. Vous avez ainsi la possibilité d’avoir plus de choix d’articles, de meubles et même un coiffeur (moi j’aime bien avoir les cheveux roses lol)! Il vous propose en même temps d’agrandir votre maison avec étage et tout et tout…
Les autres personnages, ce sont vos voisins. Ils ont chacun une personnalité différente et sont TRÈS susceptibles. Ce sera à celui qui deviendra le plus votre copain! Vous devez leur faire des compliments, leur offrir des cadeaux, leur envoyer des lettres (que vous écrivez vous-même), les inviter chez vous, leur parler... Ils ont toujours une vanne sous le coude (si vous êtes habillé comme un pouilleux par exemple) et manqueront pas de déménager si vous délaissez votre petit monde (ne vous inquiétez pas, d’autre emménagent, mais il faudra recommencer à tisser des liens pfff). Le summum étant quand un habitant vous offre son portrait. Il y aussi les sœurs Doigts de Fée dans le magasin de couture, le Maire, les employés de la Poste, le Conservateur du musée, le faussaire euh… je veux dire le marchand ambulant etc. Kéké, c'est mon préféré. Il se cache dans le café ambiance pour vous interpréter "en yaourt" de superbes chansons (qu’il faut d’ailleurs collectionner). On joue donc comme ca, un peu chaque jour (quand on se lasse quoi), le temps de s’occuper de la faune et de la flore, des habitants, de notre porte-monnaie, de combler les collections, de ramasser ce que la mer a rejetée. Mais attention, une fois la nuit tombée, les magasins sont fermés. Certains villageois sont barricadés chez eux. Cependant, les insectes et les poissons sont différents, alors à vos filets et autres cannes à pêches! 

Le jeu respecte les saisons et les grands événements tels que Noël, votre anniversaire, le 14 juillet avec son feu d’artifice, etc. Kéké est là uniquement le samedi. Le but? Et bien il n'y en a pas! On se laisse vivre et on se lance des défis personnels tels que réussir à trouver la tenue parfaite pour remporter le prix de mode, capturer tous les poissons et insectes pour compléter le musée et avoir la satisfaction de les posséder tous (Pokémooooon). Creuser et trouver chaque sorte de fossiles pour contempler des dinosaures au musée, remporter les concours de pêche avec le plus gros poisson, se construire une superbe maison en attribuant (comme moi) un thème pour chaque pièce, prendre soin de l’environnement du village, le modifier à notre convenance, profiter de la possibilité de créer ses propres constellations et de le nommer…
Si vous vous demandez qu'elles sont les différences par rapport à celui sur Gamecube et bien je vais vous les dire. Car cela aura une importance pour mon prochain article sur Animal Crossing: New Leaf. La ville est notablement plus petite. La topographie et les lieux accessibles de la ville ne sont plus les mêmes que sur Gamecube, la gare, par exemple disparaît. Les capacités Wi-Fi de la DS sont également exploitées, ce qui est un intérêt majeur de cette nouvelle version. Il devient possible de visiter les villages d'autres joueurs et de discuter avec eux, soit en connexion locale, soit à travers le CWF Nintendo.

En conclusion, c'est un jeu agréable avec une énorme durée de vie et avec des musiques qui ne sont jamais chiantes. On peut jouer jusqu’à 4 dans son village en se connectant pour droper des affaires, ou en piquer en secret. Bref, la durée de vie vous appartient et Animal Crossing est l'un des jeux les plus mignons, attendrissant et addictif de la Nintendo DS.


MA NOTE: 15/20

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

jeudi 9 novembre 2017

[LECTURE] X-23

J'ai toujours aimé le personnage Wolverine ainsi que l'univers qui l'entoure. N'ayant pas d'argent à investir dans les comics, je me documentais sur internet. Mais depuis, j'ai accès à plusieurs titres, youhou!. Là, j'ai choisi de parler de X-23 1.Target qui est un intégrale.

X-23, c'est un clone. Pour être plus précis, c'est l'échantillon numéro 23. Elle a été créé à partir des cellules de Wolverine par le projet Arme X. X-23 a été entraîné sans relache dès son plus jeune âge à combattre pour devenir une véritable machine à tuer.
Cette super-héroïne appartenant à l'univers de Marvel Comics apparut pour la première fois en comics dans NYX #3. Le comics va dévoiler les origines de X-23 en relatant l’histoire de ce personnage entre son évasion du complexe de l'Arme X et son apparition dans la série "NYX" qui aboutira à son intégration dans l'équipe des new X-men.

C’est au travers d’un interrogatoire conduit par Matt Murdock (Daredevil) et Captain America dans les locaux du S.H.I.E.L.D., que le passé de "X-23" nous sera révélé. Une structure narrative sous forme de flashbacks qui va lentement regrouper toutes les pièces du puzzle des origines de cette adolescente détentrice des mêmes pouvoirs que Wolverine.
Au fur et à mesure, on nous révèle la personnalité de X-23. Personnellement, je me demande comment on peut ne pas s’attacher à Laura. Derrière ses griffes rétractables en adamantium, se cache une jeune fille torturée par un passé douloureux. Son corps se soigne, mais la douleur psychologique non. En fin de compte, un peu comme son semblable, Wolverine.

J'aime beaucoup le travail Choi, franchement y'a juste une vignette où je trouve que le corps est vraiment pas beau, tout étiré. Je vous conseille donc cet ouvrage si vous ne souhaitez pas investir dans toute la série (de toute façon y'a des numéros qui sont introuvables).


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

mardi 7 novembre 2017

[JEUX VIDEO] MASS EFFECT 3 (PS3)

Après la claque visuelle et scénaristique que je m'étais prise avec MASS EFFECT 2 (lire ici) j'avais enchaîné direct sur le 3ème opus sans aucune pause. Oui j'ai mangé, bu, dormi, et me suis lavée avec Mass Effect lol. Actuel dernier jeu de la saga, je suis à la fois déçue et enthousiaste que ça ne reste pas une trilogie car les suites directes ou indirectes font toujours peur. Ce jeu est sorti le 08 mars 2012, il est clairement plus beau et les changements apportés sont sympathiques. Cependant, le 2 reste pour moi le plus intéressant, le plus émouvant, même si cette fois, la guerre avec les Moissonneurs est inévitable. MAJ: j'avais mis une publication planifiée pour cette article... elle n'a pas fonctionné. Depuis Mass Effect Andromeda est sorti. [MON ARTICLE VA CONTENIR DES SPOILERS]

RESUME: Shepard a été mise à pied (je rappelle que ma Shepard est une femme) suite au événements du 2 (tous des ingrats), mais est convoquée avec un vieil ami, l'Amiral Anderson, à une réunion avec l'Alliance pour trouver une solution à l'envahisseur qui se trouve en orbite. Des dirigeants toujours à côté de la plaque!
Bref, la réunion est interrompue par le soufflement du bâtiment qui s'effondre. Les Moissonneurs attaquent la Terre. C'est ainsi que Shepard va aller chercher de l'aide en s'appuyant sur l’héroïne qu'elle inspire, dans le but de rallier des peuples galactiques à la bataille. Hors, il lui faut aussi passé par le Conseil, dont les membres, aux planètes différentes se font également attaquées et ne sont donc pas vraiment disposer à comprendre l'enjeu. De là, on va être obligé de satisfaire chacun afin d'enrôler le plus de monde possible dans le but de construire ce qui semblerait être une arme d'espoir "le Creuset" (pas les célèbres marmites hein...OMG je fais des blagues de merde). On a donc une connexion entre le 1, le 2 et celui ci.

EN BREFEn terme de nouveautés j'ai noté qu'il y avait des améliorations apportés notamment à la façon de combattre. Les attaques au corps à corps se mêlent désormais à des pouvoirs biotiques. Ce qui a pour conséquence d'apporter toujours plus de fun lors des combats.
Il arrive qu'on joue dans le noir avec pour seul éclairage une lampe torche accolée à l'arme. L'air de rien cela met grave de l'ambiance grrrrr.
Ce qui m'a fait bizarre c'est qu'on peut désormais courir autant que l'on veut, on n'a plus besoin de reprendre notre souffle!
J'ai été un peu déçue par le trop grand nombre de temps de chargement ou alors je ne m'en rendais pas compte dans le 2. Je n'ai pas du tout tester le multi mais sachez que le multijoueur de ME3 a été nominé et a remporté plusieurs awards de cérémonies récompensant les jeux vidéos de 2012.

On ne peut que constater l'aspect terrible de la guerre dans cet opus. On a vraiment l'impression qu'importe les choix que l'on fera, les conséquences seront lourdes, et c'est en effet le cas.
J'ai eu beau avoir le choix de ma fin, même après ce choix qui me semblait "mieux" que les 2 autres, je ne pouvais pas m’empêcher de me torturer l'esprit.
Evidemment ME3 à remporté un succès auprès des fans, MAIS la fin constitue l'une des plus grandes polémiques dans l'histoire du jeu vidéo. Pour autant que je me rappelle les jeux que j'ai pu faire tourner, je n'arrive pas à trouver un autre jeu aussi mémorable avec une fin aussi what the fuck. Je tiens à préciser que ce n'est pas le caractère brusque (morts multiples, fin inéluctable de notre héros etc) car y'en a marre des happy end. Mais plutôt les incohérences et manque d'infos sur ce que sont devenus nos compagnons, le Normandy, la Terre et tout et tout. Bioware, qui reste tout de même attentif à ce que penses les joueurs sortira un DLC Extended Cut.

MON CHOIX SCENARISTIQUE:
J'ai choisi de révéler la faille dans le système du Voile. Ce qui m'a vallu de gagner la confiance et l'alliance des Krogans. Mais ca a impliqué le sacrifice de Mordin  ainsi que la non alliance du peuple Galariens.

Je suis déçue de l'avoir perdu, car Mordin était attachant et surtout j'étais fière de l'avoir gardé en vie dans l'épisode 2! Mais bon, à un moment faut arrêter de déconner avec les krogans.

D'un autre côté je préfère avoir les Krogans dans mon camp que les Galariens qui sont faibles au combat (d'où le fait, je le rappel, de garder Mordin dans son équipe active pour éviter qu'il meurt dans le 2).

J'ai choisi de tuer la fausse Reine Racni.

MON EQUIPE: Je suis restée très longtemps avec un commando restreint composé de Garrus, IDA, Liara et James. Pas parce que j'aimais seulement jouer avec ces personnages, mais parce qu'ils correspondaient mieux à ma façon de jouer.
J'ai apprécié que Garrus soit toujours disponible. Il est dommage que Kasumi ne reste pas sur le Normandy. Jack est vraiment pas belle avec ses cheveux long. J'étais contente que Liara fasse vraiment partie de l'équipe, bien que j'adorais Samara (même si je m'étais prise un râteau avec elle lol). Par contre, je l'ai toujours su que IDA allait être personnifiée un jour ou l'autre.
Dans cet opus, j'ai voulu entretenir une relation avec James et c'était bien partie (wouais que voulez-vous un mec musclé avec des tatouages qui joue les gros dur je ne sais pas résister lol). Mais Kaidan c'est mis à me draguer donc j'ai retourné ma veste XD. Y'a une situation qui m'a fortement marqué: à un moment je lui dit que mes sentiments sont réciproques et que l'on peut tout de suite monter à bord du Normandy. Le mec me répond que non car il veut boire et manger...putain, on me l'avait jamais faite celle la !!!

MA FIN DE PARTIE: Bon, personnellement sans le DLC j'ai trouvé que les fins étaient aussi pourries les unes que les autres. La plus sage et probable m'a semblé être la synthèse, ce que j'ai donc choisi...
Malgré tout, j'aime énormément les jeux ou n'importe quel autre support qui ne finissent pas en happy end bisounours.



MA NOTE: 16,5/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

lundi 30 octobre 2017

[JEUX VIDEO] FINAL FANTASY XV (PS4)

[ATTENTION: il est très important de regarder le film Kingsglaive avant de jouer. Et si vous voulez pousser plus loin, la mini série animée Brotherhood]

J'ai eu le jeu pratiquement à sa sortie, mais faute de temps je n'avais pas pu en profiter. Dans un sens, ce n'était pas plus mal car la grande chasse aux sorcières battait son plein contre le nouveau Final Fantasy! Je lisais déjà "FFXV décevant", "pas fini", "une honte" et j'en passe. Je ne pouvais pas encore jugé vu que je n'avais pas commencé. Puis, je me suis lancée tout doucement, et mise à part des chargements abusifs (plus tard, une fin un peu trop rapide), je ne voyais pas où FFXV se plantait...

Suite aux plaintes des joueurs (et même de la part de ceux qui n'avaient même pas touché le jeu, si si on le sait tous...) Square Enix lança son offensive avec un DLC correctif gratuit et l'ajout d'une autre fin. Après, je suis tout à fait d'accord, cela donne une impression de jeu pas fini qu'on rafistole peu à peu. Mais j'insiste, il n'est pas nul.

A la date du 28.03.2017, on a eu un nouveau Chapitre 13 indépendant des autres. C'est à dire que vous pouvez aller le choisir via le menu principal du jeu en lançant le Chapitre 13. Le but est d'avoir les événements du point de vue de Gladio avec Ignis quand ils sont séparés de leur côté. Pour ce qui est de cette ajout, ce n'est pas non plus très ouf. C'est une information sur Ravus
ATTENTION, quand viendra le choix pendant votre partie normale dans la salle de repos, si vous choisissez la voie de "fin de Gladiolus" sachez que vous saboterez votre possibilité de voir la "fin Noctis" alors que l'inverse fonctionne! Je ne me rappelle pas avoir vu un message pour nous préciser ce gros détails... ce n'est pas très cool. Donc prenez bien Noctis en 1ère partie et Gladiolus en 2ème.
J'ai refait une très longue pause quand je suis arrivée au moment de choisir cette fameuse fin. J'en ai profité pour retourner dans le "Passé" pour faire toutes les quêtes secondaires, annexes, avoir du meilleur stuff et up mes personnages. Il y avait aussi les Event Carnaval Kupo-Kweh et Festival des Assassins pour patienter (Il y a mes articles si vous voulez vous informez). Sachez qu'à ce jour vous pouvez faire le jeu car les patch les plus "importants" sont passés, vous ne raterez plus rien. Bref, passons au vif du sujet:

La mise en route du jeu: mon premier constat est que le temps des chargements ainsi que les transitions sont beaucoup trop longues et très mal faites. Par contre, je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que la fin est nulle (je ne parle pas de l'histoire, j'y viendrais plus tard), elle est radicale et pas assez détaillée, mais pas nulle.
J'ai bien aimé que l'on commence par un combat dans les flammes, où l'on  reconnait manifestement nos personnages mais en vieux. Pour ensuite faire un retour arrière et nous compter ce qui s'est passé avant ce combat enflammé.
On pousse ce qui sera notre voiture tout au long du jeu, la Regalia. Les joueurs ont critiqué cette voiture qui suit bêtement la route sans aucune possibilité. Sauf que c'est normal, si les joueurs avaient été jusqu'au bout, ils l'auraient su. Se balader avec la Regalia où on veut ça se mérite: il faut suivre la quête de Cindy pour la transformer en tout terrain Regalia Type-D. Puis, en Regalia Type-F qui elle volera (cependant le composant s'obtient qu'après avoir fini le jeu 1 fois). Cette séquence se déroule sur Stand by me revisitée par Florence + The Machine. Bref, tout pour bien commencé le jeu qui se qualifie de "Road-movie vidéoludique".

Les personnages: Je vais commencer avec notre équipe composée de 4 amis: Noctis (20 ans), Gladiolus (23 ans), Ignis (21 ans) et Prompto (20 ans). En réalité on contrôle que Noctis et on donne quelques ordres aux autres. Ça vaut le coup de les up tous pour le long de l'aventure, puis de up que Noctis (avec un Bracelet mog en accessoire par exemple, moi c'est ce que j'ai fait) pour la fin (car il sera évidemment le seul à combattre).
Je pense que ce qui a participé au fait que les joueurs n'ont pas aimé FFXV, c'est la personnalité de Noctis. En effet, il est légèrement détestable à toujours se plaindre, à refuser de se prendre en main, à ne pas accepter sa destiné. Mais, en même temps il faut le comprendre vu le poids du règne qui pèse sur lui et sa famille depuis tellement longtemps. Car qui dit pouvoir, dit cristal. Qui dit cristal, dit malédiction, et je n'en dirais pas plus. J'ai donc très vite compris que c'était fait exprès!
Les personnalités de Regis et Lunafreya sont très bien décrites dans le film, mais Lunefreya est à son apogée dans le jeu!
Ardyn, est très stylé. Son comportement sarcastique et sa méchanceté vicieuse lui vont parfaitement. Autant dans le film on ne comprend pas trop où il veut en venir, autant dans le jeu tout nous ai révélé.
La progression des perso: est assez rapide en cherchant bien. Je précise que j'ai joué en "Normal" et j'ai fait pratiquement toutes les quêtes secondaires du jeu à part celle du tableau hanté que j'ai oublié de faire avant d'aller au boss dans le présent. Et puis la dernière quête de pêche. J'ai aussi rempli toutes les Chasses à la Prime. Après tout, c'est un RPG, donc si on ne farme pas, ce n'est pas marrant. Vous devrez gérer plusieurs choses:
• Compétences: Grâce aux PC reçus à chaque niveau d'XP passés, mais aussi en terminant des quêtes en duo, en réalisant certaines techniques de combat, etc... vous pourrez débloquez des compétences sur les différents arbres qui rappellent les sphériers avec leurs grosses boules.
• Equipement: Comme toujours, les différentes pièces de votre stuff vous apportes des bonus non négligeables. Vous pourrez en acheter, en dénicher ou en gagner dans les donjons.
• Aptitudes: Chacun de nos personnages possèdent son aptitude à développer.
- Noctis c'est la pêche, donc il faudra pêcher. Les poissons seront très utiles pour les repas.
- Ignis c'est la cuisine. Il pourra apprendre des recettes en goûtant un repas dans un restaurant, où en trouvant un ingrédient spécifique, il y a même des recettes cachées. Les repas sont très importants car ils octroient des bonus à toute l'équipe.
- Pour Prompto c'est la photographie. Il n'y a pas de but pour la partie, c'est plus pour nous garder des souvenirs.
- Enfin, Gladio avec la survie. Les points se gagnent très facilement en progressant à pieds, ou en campant. L’intérêt de monter son aptitude est qu'il ramassera automatiquement des objets.
• Tenues: Les tenues ne sont pas sans reste, car l'air de rien elles bénéficies de caractéristiques.

Armes et Magie: Si les effets des armes se ressentent, je n'avais pas trop l'impression que la magie était efficace. D'ailleurs, je ne m'en suis pratiquement pas servi...et ça l'a fait quand même.
Les invocations apparaissent seules. Selon l'endroit où vous vous trouvez la divinité sera différente. Il suffira simplement d'appuyer sur L2 pour choisir de la déclencher ou non.

Le transport: Nous avons évidemment notre Regalia a faire évoluer pour devenir tout terrain et quitter la route. C'est vrai que tuner sa voiture reste un détail, mais je me suis prise au jeu. De toute façon les composants je les ramassais à la pelle, donc autant les utiliser. La Regalia devra être réparée si vous faites trop les foufous avec, surtout en Type-D où en profitant du tout terrain on fonce un peu vite dans tout. La Type-F a son importance pour atteindre des zones. L'atterrissage est une horreur et met la pression car un faux pas et c'est le crash qui mène au Game Over! Il faudra également faire le plein d'essence pour la somme ridicule de 10 gils.

Pour justement évité de défoncer la Regalia ou tout simplement si vous ne l'avez pas fait évoluer, vous pourrez compter sur la possibilité de grimper à dos de chocobo.
Grâce aux talents des gros oiseaux jaunes, vous pourrez voler et grimper sur des structures du décor jusque-là inaccessibles. J'ai même traversé un lac entier, ce qui est impossible juste à pied car les personnages ne nagent pas.
Les Maps: Chaque secteurs sur la map générale a son ambiance et son climat d'origine. C'est plaisant, car ça participe au réalisme du monde imaginé. Grâce au guide ou le livre bonus offert, j'ai appris que la plupart des panoramas découlaient d'un vrai lieu visité par l'équipe de Square Enix.
Les donjons sont symbolisés par des portes rouges. Ils sont très importants, et obligés pour certains.
Les villes sont vraiment biens réussies, chacune à son ambiance, sa musique.
J'ai grandement apprécié de pouvoir utiliser la menu de la map pour être téléportée à l'entrée des donjons, revenir à la voiture, mettre un repère sur un endroit etc...

Les quêtes temporaires: ont été ajouté après les Maj. Si vous les réussissaient, elles rapportent un énorme gain de PA que vous pouvez par exemple échanger contre de l'XP ou des PC.

La fin: Sachez que la quête de scénario principale signalée par le carré rouge, restera affiché tout le temps. Donc, ne vous inquiétez pas.
Repartez du Chapitre 13 est choisissez la fin de Gladiolus quand on vous la propose.
Ensuite, je vous conseille de reprendre sur l'Epilogue pour aller directement attaquer la Garnison de Fortmouth et ainsi récupérer la pièce qui déclenchera la quête pour avoir la Regalia Type-F.
• Continuer d'XP pour aller faire les donjons spéciaux qui renferment les meilleures armes du jeu.
• Tuer Mélusine si vous ne l'aviez pas déjà fait. Mais perso je l'ai tué au 1er run avec la Combinaison d'Invulnérabilité et tout ce qui pouvaient augmenter mes attaques.
• Tuer l'Adamankhélone qui nécessite armes et accessoires des donjons spéciaux.
Pour avoir tout visionné, je peux dire que le film et le jeu sont vraiment indissociables. Et en lisant les interviews on sait que c'était vraiment le but de Square Enix. Mais les joueurs n'étaient peut être pas prêts à avoir une fraction de supports. Ils n'ont pas compris, ou peut être n'ont pas été assez informés. Je pense que ce détail à porté préjudice à FFXV. Personnellement, si j'ai aimé le concept, je déplore cependant le manque de cinématiques. Si on fait le jeu seul, c'est vrai que le scénario parait pauvre en informations.

Par contre, je ne vois toujours pas où est le soucis avec la fin?! [ATTENTION SPOILER] Noctis accompli son devoir, pour cela il meurt et rejoint Lunafreya dans l'autre monde. Il n'y a plus de Lucis pour régner, mais Noctis le sachant a demandé à ses meilleurs amis de prendre soin du monde pas comme lui qui a fauté.


MA NOTE: 13,5/20



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres screenshots, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.