jeudi 14 octobre 2021

[LECTURE] TEMPURA 6: JAPON POPULAIRE

TEMPURA 6: JAPON POPULAIRE
🅹'ai le plaisir de débuter mon partenariat avec Tempura par le numéro 6 (sorti cet été), intitulé Japon Populaire. Mais avant d'aborder le contenu, je vais commencer par une présentation du magazine et pour cela quoi de mieux que leurs propres mots:

LE NOUVEAU MAGAZINE DES CULTURES ET TENDANCES
Tous les trois mois, TEMPURA vous raconte des histoires inattendues qui bousculent les idées reçues et questionnent notre rapport au monde. Travail, famille, sexe, amour, mort… voilà le projet de TEMPURA : prendre le pouls d’un pays que le monde fantasme pour en brosser un portrait sensible et incarné. 

LE FOND ET LA FORME
Grace à des partis pris graphiques forts et un ton libre, TEMPURA est une revue singulière, un objet que l'on aimera lire et collectionner. C’est surtout un magazine indépendant où se côtoient experts et profanes, écrivains et journalistes, sociologues et artistes...

ARTS, SOCIÉTÉ, MODE, LITTÉRATURE, GASTRONOMIE, DESIGN, ARCHITECTURE...
Grandes enquêtes, entretiens fleuves, portraits, cahiers de tendances, chroniques, adresses inédites... TEMPURA est un magazine qui s'adresse autant aux amoureux du Japon qu'aux lecteurs curieux en quête d'inspiration. Un voyage dont on ne revient pas tout à fait le même.

ENFIN, CE QUE MOI J'EN PENSE
Mais de quoi nous parle Tempura et ce numéro 6? C'est ce que je vais vous résumer, parce que non, je ne vais pas vous faire le contenu des 160 pages, ca serait sans intérêt. Déjà, je pense qu'il est très important que je vous dise que si j'ai souhaité un partenariat avec ce magazine, c'est parce que sa façon d'aborder le Japon m'intéressais beaucoup! En effet, des magazines papier ou non, où tout est conforme à la vision que se font les occidentaux du Japon y'en a à la pelle, et encore, ca s'arrête en fait à la pop-culture. Tempura lui raconte le Japon sans détours, avec une couverture qui je trouve interpelle toujours l'œil. D'ailleurs, le magazine ne contient pas de simples images, se sont des photographies d'artistes qui vont de paires avec ce qui nous est dépeint. En fait, la part artistique dans Tempura est fortement mise en avant, vous allez découvrir beaucoup d'artistes contemporains.

 

Chaque numéro comprend un dossier thématique d’une soixantaine de pages, donc ici le Japon Populaire. Un dossier, n'est pas un texte qui s'étend sur des kilomètres de pages, non il est constitué de plusieurs articles chacun étayant une facette du sujet. C'est très agréable à lire, surtout avec les illustrations et les annotations. Bref, dans ce numéro vous partirez par exemple à la rencontre des Tekiya, les sulfureux forains japonais qui tiennent les fameuses matsuri. Sophia Marchesin et Yuta Yagishita vous emmènent à Okinawa, une des régions les plus pauvres du Japon, à la rencontre de sa jeunesse, entre rêves d’ailleurs et quête identitaire. Vous explorez San'ya, quartier en marge pour personnes non désirées. Philippe Pelletier, géographe libertaire et spécialiste du Japon revient sur l'histoire de l'anarchisme au Japon le temps d'un Grand entretien. Et François Simon vous parle de l'art de mettre sa main devant sa bouche en mangeant... Vous pouvez cliquer sur le logo ci-après si vous souhaitez consulter leur site:




Merci à vous de contribuer à ma notoriété en me suivant, en s'abonnant et en likant mes différents réseaux, ça me permet de vous proposer plus de contenu venant de mes partenaires!
Bisous. A très bientôt. Cliquez pour être redirigé: InstagramYouTube




© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à
chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres.
Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en
servir sans mon accord. Je reste à disposition pour
toutes demandes, donc contactez moi au
lieu de me plagier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire